AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ¤ Chapitre 2 (!!)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: ¤ Chapitre 2 (!!)   Mer 4 Avr - 5:40

Tout d'abord, faisons un zoom sur la scène : d'un côté un morpheur bien ensommeillé agressé et écrabouillé (dans le sens propre du therme) par une gamine hystérique ; d'un autre, un elfe trop surprit pour pouvoir parler, une biche sur les épaules, qui les osberve, accompagnée d'une autre gamine lui étant étrangement familère. C'est déjà un spectacle assez grotesque, mais la chose va l'être encore plus...

Le cadavre de l'animal au sol, Cluss se comprit pas de suite ce qui se passait, ni même que c'était bien Nazariy coincé par terre. Il cligna des yeux plusieurs fois, croyant que la fumée lui jouait quelques mauvais tours. Mais non, il ne rêvait pas non plus : la douleur des muscles de ses bras et de ses jambes étaient elle aussi bien réél.
"Tooiii !!??!" s'écria soudain une voix aigue, le sortant de sa torpeur ébahie.
Il tourna la tête et ouvrit des yeux ronds comme des soucoupes de thé : la gamine bourée !!! Mais qu'est-ce qu'elle foutait ici celle-là ?! Et comment elle avait fait pour se souvenir de lui après les coups qu'elle s'était avalé ?! S'il y avait une chose que ne pouvait pas supporter Cluss, c'était l'alcool justement. Il était malade comme un chien à chaque fois qu'il en abusait trop. Alors se souvenir de ce qu'il avait pu dire ou faire, c'était inimaginable pour lui !
"Me souviens de toi ! Tu étais à l'auberge avec c't abruti de barman !" continua-t-elle en le pointant du doigt.
"Oh, tu le connais ? Et toi aussi Napoliy ?
- Euh.. c'est Nazariy, pas Napoliy... Et oui, le connais. Cluss, vous connaissez cette demoiselle ?
- Oui, il me connait,
répondit Kazumi, il m'a assommé !!
- Oooh, Kazu, tu t'es fais assommé par lui ? Tu veux que je le frappes aussi ?
- C'est bon, vais le faire moi même !!!
- Je vous le déconseille mademoiselle, Cluss est plutôt fort et si vous ne voulez pas vous prendre un coup de pied au postérieur, abstenez-vous
- C'est qui lui ? "

Les voix se couvraient mutuellement, s'apellaient d'un bout à l'autre comme un bâton qu'on envoyerait à un chien.
"J'avoue avoir mal au crâne et être complètement perdu indiqua l'elfe
- Ah, vous aussi ?
- Elle vient d'où la fumée au fait ?
- Eh ben... euh...
- Selma a oublié un pétard.
- HEIN ?!
s'exclama Cluss. C'est toi qui a foutu le feu ?! Une ivrogne et une incendiaire... le couple le plus bizarre que j'ai du voir.
"

Toussotement discrèt qui devint de plus en plus insistant à mesure que les deux filles piaillaient et que Cluss repoussait les regards noirs de Kazumi.
Finalement, ils se turent tous et laissèrent parler Nazariy.
"Merci bien ! Donc, pour éviter d'autres troubles, nous allons mettre les choses au clair. Je me présente d'abord : je suis Nazariy et j'ai guidé mademoiselle Selma dans une grotte ayant eu avant quelques... différends disons avec les gardes. J'ai ensuite rencontré Cluss....
- Qui entretemps m'a assommé !!
coupa Kazumi
- Et ensuite Kazu et moi, on s'est "rencontré"
- Et vous avez fui la ville à cause de l'incendie que vous avez causé,
complèta Cluss toujours aussi impassible.
- C'est vachement plus clair maintenant !! " se permit de commenter "l'incendiaire".
Cluss soupira et se massa finalement les tempes. Tous ces jacassements dont il n'était pas habitué l'avait embrouillé et donné un mal de crâne poignant. Heureusement qu'elles allaient partir parce que...
"On mange avec vous ok ?! "
L'archer faillit tomber par terre et jeta un regard mauvais à Selma, quant à elle, assise en tailleur, trop occupée à lorgner sur la biche en se lèchant les babines. Hors de question qu'elles restent !!
"Je suis désolé de faire mon trouble-fête, mais j'ai chassé pour Nazariy et moi. Pas pour vous deux.
- Et alors ? Il y a assez de viande sur cette biche pour qu'on bouffe avec vous, alors soit pas radin !
répliqua Kazumi, toujours sous la colère.
- Là n'est pas le problème. Je ne veux pas que vous mangiez avec nous, vous me donner des maux de tête pas possible avec vos cris d'hystériques et vos jacassements de gamines, souffla Cluss."
De l'extèrieur, l'elfe n'avait pas changé, juste les jointures de ses doigts un peu blanche ; mais à dire vrai, l'elfe bouillonnait. Les filles devinrent juste trop surprises par tant de franchise pour répondre, mais si on aurait dit que ça leur plaisait, comme si on leur avait autorisé quelque chose de rare. Le morpheur en profita pour ramener le calme, sentant une pression grandissante vers son compagnon qui annoncait une tempête porchaine.
"On vous laisse manger avec nous si vous vous tenez tranquille et que vous faites moins de bruit, d'accord ?
- Ca marche !!
- Ok pour moi aussi même si c'est avec lui...
- Ca vous va aussi Cluss ?
- ....
- Euh.. Cluss ? Tout va bien ?
- Je prends ce silence comme un oui, moi, donc à table !! En fait, on mange quoi ? demanda Kazumi en regardant aux alentours.
- De la biche !! Vais cueillir des fruits aussi...
- Viens avec toi ! Aucune envie d'être avec un homme qui frappe les filles.
- Ok, vous faites cuire la viande en attendant vous !"

Cluss s'apprêta à leur aboyer dessus à cause de ce manque de respect, mais les deux filles avaient déjà disparues.
"Non, non, on reste ici nous Cluss rigola Nazariy en retenant par la manche son compagnon.
- Elles me fatiguent à un point... C'est pire que les entrainements de chez moi
- Hahaha !! Aller, faisons cuire cette belle biche !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Ven 4 Mai - 14:36

Il commençait vraiment à faire chaud, aussi la tunique blanche du morpheur devint une longue écharpe de la même couleur et motifs à moitié attachée autour de son cou, l’autre morceau flottant au vent.
Après avoir jeté un coup d’œil aux 2 demoiselles pour s’assurer qu’elles ne les entendaient pas – quoique leur propre bruit couvrait probablement leur voies – il remarqua :
- Je me demande la raison pour laquelle elles n’ont aucun tuteur, ne font aucun apprentissage ou métiers et comment elles font à leur âge pour pouvoir subvenir à leurs besoins.
Cluss jeta un coup d’œil rapide à sa gauche vers le chemin qu’avait prit les demoiselles en question, puis haussa les épaules :
- Sûrement par le vol ou en rendant des services en échange d’autres choses.
- Peut-être … enfin … - un bâillement coupa sa phrase – excusez-moi … enfin, sans Selma vous auriez probablement encore votre épaule blessée puisque, si elle ne m’avait pas retardé je n serais pas arrivé en retard chez Hadel et donc nous n’aurions pas été au même endroit à la même heure.
- Tu n’aurais pas été quand même aux thermes ? demanda l’archer, septique de ce raisonnement.
- Non, pas au milieu de la nuit, j’aurais attendu d’être à Greneille, ce n’est pas loin d’ici, c’est à demi-journée à cheval, suffit de traverser cette forêt.
Bon évidemment, là, vu les circonstances, il n’avait pas pu se procurer de cheval, donc cela allait mettre un peu plus de temps mais tant pis, il n’était pas à ça près …
Tiens les fumées se faisaient moins épaisses sur la ville, apparemment leur apprenti-pyromane n’avait pas réussi à y mettre le feu … Ca finirait bien par arriver un jour cependant, vu la quantité de construction en bois, ce serait même un miracle qu’un jour elle ne se transforme pas en cendres …

Remarquant soudain que Cluss s’était affairé à dépecer l’animal qu’il avait chassé, le morpheur se dit qu’il n’allait pas rester à laisser son compagnon travailler pendant qu’il profitait du paysage, aussi annonça t’il en se relevant :
- Je reviens, je vais chercher quelques brindilles à la lisière du bois.
Un marmonnement concentré montra d’assentiment à l’archer.

Quelques mètres plus loin, Nazariy s’approcha du pied d’un grand chêne filtrant les rayons de soleil comme une passoire géante. Il y trouva rapidement son bonheur : une jeune pousse provenant d’un gland ayant commencé à germer ainsi que des branches plus anciennes et quelques restes de mousses.
Revenu au camp et observant d’un œil la mare de sang que formait le travail de Cluss, il délimita le foyer grâce à des pierres et s’attarda pendant de longues minutes à frictionner ses différents ustensiles dans l’espoir d’obtenir une braise.
Mais en commençant à sentir ses mains douloureuses de son activité, il abandonna en soupirant. Il n’avait pas vraiment le courage ni la patience de jouer à ce petit jeu aujourd’hui …
L’elfe lui demanda d’un air à moitié amusé, sans pour autant lever le regard de son découpage sordide.
- Tu ne sais pas faire de feu ?
- Et bien disons que non, j’ai l’habitude d’être avec des personnes qui le font pour moi et à vrai dire, j’espérai qu’un jour j’arriverai à apprendre mais j’ai l’impression que je ne saurai jamais à faire autre chose que de la magie corporelle …
- Tu veux que je m’en occupe ?
- Non, ça va aller, il faut bien que je serve à quelque chose et puis j’ai d’autres ressources !
Pour confirmer ces mots, il sortit une petite bourse de sa poche de pantalon, et dévoila des petites pierres bleutés qu’il regarda d’un air inquiet. Plus qu’une dizaine, il serait temps de faire le plein …
Après l’air frictionnée quelques instants entre ses mains, il en déposa une dans le foyer et une braise s’y alluma instantanément.
- Des pierres de feu ?
- Tout à fait. Mais plus pour longtemps je le crains, il va falloir que je trouve un moyen de m’en procurer bientôt … Bon, je vais aller chercher d’autres combustibles, ça serait dommage de le laisser s’éteindre …

En se baissant au pied du même chêne, Nazariy entendit plusieurs craquements au dessus de lui, bruit suffisamment suspect pour qu’il relève la tête vers la frondaison de l’arbre.
Et en effet, un animal au pelage sombre s’y tenait à l’affût, prêt à bondir.
A geste lent, le morpheur se recula en examinant son adversaire : on aurait dit un gros chat à la façon dont il roulait des épaules quoique ses oreilles le faisait plus ressembler à un renard, ainsi que la couleur du pelage. Quant aux 2 canines dépassa légèrement de sa mâchoire, allez savoir à quoi l’attribuer …
De la même façon qu’il l’aurait fait pour une guérison, Nazariy auréola ses 2 mains, non pas de couleur blanche mais noire, prêt à toute éventualité – qui savait comment allait réagir un animal sauvage ?
Lorsque celui-ci bondit, il se déplaça avec douceur sur le côté pour esquiver mais en vain : ce n’était pas lui que l’animal visait mais son écharpe qui ondulait au vznt, proie qu’il réussit à attraper et contre laquelle il s’acharnait désormais au sol. Comme un chaton.
Cette réflexion rassura le morpheur qui, ayant remarqué que la créature n’était pas dangereuse s’exclama à son intention :
- Eh, attends attends, attends, abîme pas ça !
Il se dépêcha de défaire sa chemise noire et de la tendre à l’animal pour qu’il se défoule dessus à la place, pour ensuite en profiter pour récupèrer son ex-écharpe, qui, n’étant plus à son contact, avait repris son forme initiale de tunique.
Il la secoua devant lui pour mesurer les dégâts et soupira. Il allait falloir faire de la couture …
Le petit animal semblait plus attiré vers ce qu’il n’avait pas le droit de détruire et était à ses pieds en train d’essayer d’attraper sa veste à coup de griffes, aussi Nazariy l’enfila t-elle et ramassait son autre vêtement lorsqu’il vit les 2 filles revenir de la ‘cueillette’ avec une jeune femme en tenue bordeaux et or entre elles. Une femme d’église.
- Regarde Nicoty, on a trouvé ça !
- Nazariy. Et les baies ? demanda t’il en secouant la tête d’air navré.
- Bah, on s’est dit qu’il y avait bien assez de viande et puis comme la dame elle faisait de la cueillette et qu’elle avait faim on l’a invité à venir avec nous ! expliqua Kazumi.
Cela risquait de ne pas vraiment plaire à Cluss …

Après quelques explications de la dénommée Lalias, il apparut que l’animal destructeur de vêtement qui suivait encore le morpheur était sensé être le sien mais s’enfuyait toujours dans les endroits où il serait le plus difficile à retrouver, appartenant à la race des pancros et du nom de Frimas. Elle, elle avait horreur de son travail mais n’avait pas le choix donc elle se débrouillait pour avoir à faire toutes les missions à l’extérieur de l’église, si bien qu’elle était maintenant au rang de patrouilleuse sacrée, qui était entre celui d’aider les citoyens et de convertir le plus de personne possible au culte de la Déesse, chose qui semblait difficile puisque c’était pratiquement la seule religion.
Kazumi et Selma semblait bien s’amuser de cette personne au caractère assez proche du leur, qui n’hésitait pas à critiquer son association et le travail qu’elle faisait, qu’elles écoutaient tout en s’empifrant et s’émerveillant du petit animal qui était ‘Trop mignoooooooooon’ d’après elles.
L’elfe quant à lui leur lançait des regards noirs, ayant l’air de se demander quand est-ce qu’elles auraient le soin de lui foutre la paix, si ce cirque allait encore durer longtemps et pourquoi est-ce qu’il fallait que cela tombe sur lui. Humeur maussade et songeuse donc …
Nazariy lui, essayait de sauver son vêtement des attaques répétés de Frimas, ne se transformant pas une seule fois en présence de l’étrangère, bien que les autres protagonistes ne lui soient pas plus familier finalement … Mais il y avait quelques chose de bizarre en elle, il ne pouvait pas dire quoi mais il la trouvait bizarre, aussi lui répondait t-il de façon polie, mais pas plus que nécessaire. Pas besoin que n’importe quel passant sache ce qu’il était.

Une demi-heure après son arrivée, alors que le repas commençait à toucher à sa fin, Lalias se leva et fit une petite courbette faussement respectueusement.
- Merci d’avoir partagé braves gens ! Pour vous remercier je vais …
- … m’en aller ? proposa Cluss d’un air agacé.
- Roh, oui, mais pas tout du suite, attends 2 secondes ! J’aimerai vous bénir au nom de la déesse et vous lier à elle à jamais !
- C’est gentil de votre part mais je ne pense pas que nous ayons un besoin urgent d’être converti à votre culte. Répondit Nazariy, commençant lui aussi à de moins en moins apprécier sa présence.
- Eh mais ils sont toujours comme ça tout les 2 ? s’indigna la religieuse.
- Oh non Napoly il est gentil.
- Nazariy.
- Ah oué c’est vrai j’avais oublié.
- Oublié en 5 minutes ?
- Par contre oui, lui il est toujours grognon lui, jamais un mot agréable ! renchérit Kazumi, apparemment toujours amère.
- Bah pas grave, je peux bien vous faire un cadeau non ? Bon je vais vous dire un secret : on dit que c’est un truc pour la Déesse et blablabla mais en fait c’est un sort qui porte chance et après on fait passer ça pour du religieux, vous voulez bien si je présente les choses comme ça ? insista t’elle.
- Va-y qu’on en finisse.
- Ah, tu vois que t’es d’accord !
Heureuse d’avoir eu ‘l’autorisation’, elle se recula à quelques mètres du groupe et croisa ses 2 poignets avant de commencer son incantation :
- Ô Déesse, mère de toutes choses, protège 4 de tes enfants perdu dans le noir et l’ignorance, lie les à toi à jamais, guide les et qu’il ne puisse se libèrer et s’égarer loin de ta sagesse.
Après ces mots, une petite pluie fine tomba sur le groupe malgré le soleil éclatant, marque probable que le sort avait fonctionné.
Tandis que Nazariy s’inquiètait du mot « ne puisse se libérer », Selma et Kazumi s’amusèrent de l’humidification gratuite tandis qu’on entendit un ‘Je vais la tuer … ‘ murmuré par Cluss.





Bon je m’arrête là, j’ai déjà fait pas mal, si jamais j’ai trop ou mal fait avancé vos persos par rapport à leur personnalité, dites le je modifierais ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Kazumi
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Quelque part avec mon MP3 sur les oreilles en train d'écouter ♫ Maria Taylor - Hitched! ♪
Loisirs : Toshop ♥
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Lun 25 Juin - 10:14

Quand la pluie se fut estompée Kazumi et Selma dire au revoir à Lalias et Frimas - une fois que celui-ci ai bien voulu lâcher la tunique de Nazariy - Et la Religieuse repartit avec son pancros vers la forêt.
- Bon il se fait tard, la nuit commence à tomber. Je pense qu’il va falloir qu’on dorme ici. Dit Nazariy une fois que l’animal destructeur de vêtements et sa maîtresse eurent disparu de son champ de vision.
- Hein quoi on va dormir ici ? Par terre ? Au ras du sol ? S’affola Kazumi. Vous êtes sur qu’on peu pas trouver un hôtel dans le coin ?
- Un Hôtel ? Tu te moque de nous c’est ça ? Vous avez failli faire cramez toute la ville et tu veut qu’on trouve un hotel ? S’indigna Cluss.
- Bah ya pas une autre ville dans le coin ?
- Si à une demi journée de marche… Dit Nazariy.
- Mais tu sais rien de t’empêche d’y allé >_> ce serait même encore mieux si tu y allé avec ta copine >:] ajouta Cluss
- Nan tout compte fais ça ira j’ai trop mal au pied
- Bon alors on organise des tours de garde pour le feu et après on va dormir. Je veux bien le faire en premier. Cluss ?
- Moi je veux bien le faire juste après toi. Mais je préfèrerais qu’on ne le fasse que tout les deux, j’ai peur que l’autre pyromane nous crame pendant notre sommeil. Ajouta-t-il en chuchotant à l’oreille du morpheur
- Hein quoi qui parle de pyromane ? Rétorqua Selma qui n’avait perçu qu’un mot de la conversation.
- Nan nan rien j’ai dit Barman …
- Barman ? Comme dans un bar avec de l’alcool ? demanda Kazumi qui commençait à baver.
- Oui, …, peut-être, …, nan >_>
- ah ._.
- Bon moi je vais commencer à surveiller le feu, Bonne nuit à tous. Cluss je viendrais te réveiller vers Minuit d’accord ?
- Oui c’est bon. Bonne nuit. Sur ces mots Cluss se dirigea vers les bois et s’installa sous un arbre. A l’écart de toute éventuelle perturbation de l’aclolo ou de la pyromane.
- Bon bas nous aussi on va se coucher alors, bonne nuit Naloriy
- Nazariy >_>
- Oui c’est ça, mais c’est pareil de toute façon =D
- 'C'est un cas désepéré' se dit Nazariy
- Bon tu viens Kazu’ ? Si on se mettait là bas ? Selma pointa du doigt un endroit où il y avait une touffe d’herbe ce qui ferait un lit certainement plus confortable que la terre battu.
- Ouai j’arrive ^^ Bonne nuit les grincheux
Nazariy, qui s’était installé près du feu observait de loin les deux jeunes filles en train de se rouler dans l’herbe pour essayer d’atténuer les bosses. Il commença alors à sentir ses paupières lourdes et fut sur le point de s’endormir mais en cri strident l’en empêcha.
Kazumi s’était relevé d’un bon en hurlant une sorte de mot qui devait être ‘araignée’ et s’était mis à courir le plus long possible en agitant les bras dans tous les sens. C’est alors qu’elle ralenti alors d’une façon étrange, ses jambes semblaient courir toujours aussi vite mais son corps avançait de moins en moins, comme si une main invisible la tirait en arrière et l’empêchait de s’éloigné. C’est alors qu’elle fut tiré en arrière brusquement et atterrit sur le ventre de Cluss qui fut réveillé en sursaut et vira presque instantanément au rouge écarlate – personne ne su si c’était parce qu’il étouffé ou parce qu’il était fou de rage ou bien tout simplement les deux.
- Aaaaaah ! Gémi Kazumi. Mais qu’est ce qui c’est passé ?
Cluss la poussa de son ventre, respira un grand coup pour reprendre son souffle et dis dans ton agressif et énervé :
- Comment est ce que je pourrais savoir ce qui c’est passé ? tout ce que je sais c’est que je dormais tranquillement et qu’une espèce d’abrutie d’une tonne m’est tombée dessus !
- Je pense que c’est le sort de la religieuse de tout à l’heure, elle n’était pas claire, j’avais raison de me méfier. Dit Nazariy
- Tu veux dire qu’on peut pas s’éloigné ? Qu’on est obligé de rester collé tout le temps ?
- J’en ai bien peur
- J’espère que c’est une blague. Dit Cluss qui ne s’imaginait pas une seule seconde de plus avec Kazumi.


Voila ça ira pour cette fois :3
je me suis déchaînée sur ce post XD

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celestgirl.spaces.live.com/
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Lun 10 Sep - 11:46

Spoiler:
 

Les quatre compagnons s'étaient finalement rassemblés autour du feu, après que Kazumi et Cluss se soient bien criés dessus ; que Selma est tenté l'expèrience encore une fois et est attérit cette fois-ci sur Nazariy ; et que ce dernier lui est expliqué que ce n'était pas un jeu, et qu'il est enfin réussit à séparer la bourrée et l'elfe.

Ce fut donc dans une atmosphère gênante que les compagnons réfléchissaient à une solution. Finalement, n'en pouvant plus, Selma prit la parole :
"Bon, on fait quoi maintenant ?
- Il faut trouver une solution évidemment.
- Et vite, je n'ai ni le temps, ni le loisir de rester avec des déjantées comme elles
, grogna Cluss, sa colère ne s'était pas vraiment dissipée
- Et tu crois que ça me fait plaisir de savoir que je suis collée à toi !!?

- S'il-vous plait, cria Nazariy, qui sentait une autre dispute arrivée, ce n'est pas en vous tapant dessus qu'on va résoudre le problème.
- Et une flèche bien ajustée, ça irait ?
demanda innoncemment Cluss.
Les trois autres protagonistes le regardèrent, pour décéler une quelconque plaisanterie. Mais Cluss semblait où ne peut plus sérieux, et sa main commença discrètement à se glisser vers ses affaires. Nazariy pesta intèrieurement et d'un bond, attrapa le poignet de l'elfe. Le morpheur lui lança un regard noir ; le gentil homme qu'il était d'habitude avait disparut, et Nazariy semblait même effrayant, avec son visage si calme, des ombres dansant sur son visage. Il siffla assez bas pour que seul son compagnon l'entende :
- Votre peuple utilise sans doute cette méthode mais moi pas. Ne vous comportez pas en enfant capricieux Cluss ! Ce n'est qu'une adolescente qui cherche à s'amuser ; montrez lui que c'est vous l'adulte et elle vous laissera tranquille. Je ne tolèrerai plus ce genre de menace à l'avenir.
Relâchant sa main, Nazariy sourit pour apaiser les filles, puis finalement prit sa couverture et annonça le couvre-feu. Ils trouveraient bien une solution le lendemain, pour l'heure, il était plutôt temps de se coucher.

Les yeux fixés sur le ciel étoilé, Cluss réfléchissait aux propos de Nazariy et il dut bien s'avouer que ce dernier avait parfaitement raison. Soudain, la honte lui prit de s'être comporter ainsi, surtout qu'il savait que ce n'était pas sa manière d'agir, et encore moins celle de son peuple. En ayant ce genre de remarques, il donnait honte à son clan et offrait une image encore plus mauvaise des elfes. Il se mordit la langue et finalement, se promit de faire ses excuses le lendemain. Même si cela lui comptait d'avouer son erreur. Les cigales crissaient et le vent sifflait dans les branches tandis que doucement, le sommeil prenait le jeune elfe...


- Oh, réveille toi !
- Humm...
- Eh... aller, debout !!
- Grr.. k'es'passe ?
- C'est le matin, lève toi
, grogna une voix familière que Kazumi reconnut sans peine. Cela finissa de la réveiller, mais au contraire, elle ramassa sa couverture sur sa tête en marmonnant furieusement.
Cluss soupira et lâcha dans un murmure comme si de rien n'était :
- Bon, tu n'aurais pas de petit-déjeuner alors....
Quand l'elfe se retourna, Kazumi était assise à côté de Selma et se frottait les yeux en humant l'air. Cluss s'étonna qu'elle fut aussi rapide, même si ce n'est que pour manger, mais garda ce compliment dans sa tête. Il prit place à la droite de Nazariy et servit sans un mot la dernière personne n'ayant pas eu à manger, puisqu'elle était la dernière à s'être lever. Kazumi le regarda sans comprendre et avec un air de total incompréhension sur le visage. Selma, quant à elle, préféra le regarder comme s'il était devenu fou. Une veine menaçante apparut sur les tempes de l'elfe, mais il ne dit rien ; finissant son repas rapidement, il se leva pour aller remballer ses effets.

Nazariy sourit légèremment et expliqua dans un souffle aux deux filles ahuris :
- C'est sa manière de s'excuser pour hier soir. Il a comprit qu'il avait fait une erreur mais a trop de fierté pour l'avouer ouvertement...
- Oh, ben en fait, il est sympa quoi !
- C'est une personne qui ne dévoile pas facilement ses sentiments, voilà tout ; mais je pense qu'en effet, ce n'est pas un mauvais bougre.
- Pffff, c'est pas un stupide p'tit-dej' servit qui va me faire changer d'avis !!
s'écria Kazumi les sourcils froncés.
Selma tenta de la calmer.
- Aller, Kazu, donne lui une chance ! Tu as entendu Naroli !
- Nazariy, soupira tristement l'intéressé.
- Ouais... Moi, je le crois ! Et puis, s'il n'est vraiment pas sympa, on lui donnera des coups bien placés s'il nous embête, ok ?
- Ca marche !


Evidemment, Cluss avait tout entendu, mais s'abstint de tout commentaire ; il était en l'occurence le fautif et se permettre de répondre aux provocations signifieraient donner raison aux fillettes. L'elfe resta donc un moment à vider son esprit de toutes pensées parasites puis, quand il s'estima assez calme, revint près de ses compagnons, une carte en main.
- Comme l'a informé Nazariy pendant qu'une certaine marmotte ronflait...
- Je ne ronfle pas !!!
- .... il est fort propable que ce sort ne peut être enlevé facilement
, continua-t-il sans s'interrompre, et à moins de retrouver la religieuse sur la route - ce qui serait vraiment un pur hasard - le seul moyen de nous délivrer est de se diriger à la ville la plus proche où un sorcier conséquent s'occupera de nous rendre notre liberté de mouvement individuel.
Tout en expliquant, il déroula sa carte qu'il mit à plat sur le sol. Du doigt, il désigna un endroit dans une forêt.
- Voici notre position actuelle. La ville la plus proche, S'ragh, se situe à une journée de marche ; deux avec vous dans nos pattes, évalua-t-il rapidement.
- Dis tout de suite qu'on est lente !!
- Il me tape sur le système le vieillard !!
- .. vieillard ?

Rappelons-le, les elfes ont tous les cheveux gris-blancs, la distinction entre les âges n'est donc pas visible physiquement, mais à la sagesse de la personne.
- Ce que Cluss veut dire, c'est que votre endurance d'adolescentes est différente de celle des adultes. De plus, Cluss et moi-même sommes entraînés - dirait-on - aux voyages. Avez-vous déjà quitté votre ville auparavant ?
- Oui !! / Non !
répondirent en même temps les jeunes filles
- C'est mal barré, soupira Cluss, excédé.
- Kazumi, tu es allé jusqu'à où ?
- Ben, jusqu'aux portes de la ville.
- Bonté divine !!
- Oh ça va le grincheux ! Vous m'avez demandé si j'ai déjà quitté la ville, j'vous ai répondu !!
- Hum.. Kazumi, on parlait de quelques kilomètres à l'extèrieur, pas d'un pas derrière la herse
- Mais qu'est-ce que je fout'rais à quelques kilomètres de chez moi !! J'ai tout ce qu'il me faut dans la ville
- Je suppose que tu parles de l'alcool évidemment...
- Bien sur, quoi d'autre sinon ? L'alcool, c'est la santé !!
- Ouais, bien dis Kazu' !! C'est très bon l'alcool !!

Et de concert, elles frappèrent dans leur main.

Cluss les regarda faire, en se demandant bien ce qu'elle trouvait à cette boisson qui donnait des vertiges et des nausées et réduisait la moitié de l'intelligence, "bon pour la santé". Nazariy sourit malicieusement, amusée par ces deux phénomènes.
- Pour résumer, il nous faudra au moins deux jours de marche. Arrivé à S'ragh, on cherchera un sorcier qui nous délivrera de ce sort.
- Et chacun ira où bon lui semblera. Je perds déjà assez de temps, dès que ce foutu sortilège sera levé, je file le camp
, déclara Cluss, l'air soudain bien sombre.

Ce n'était pas Kazumi qui allait dire le contraire, et n'ayant plus de suggestions ou contestations, les compagnons ramassèrent leurs affaires, éteignèrent leurs cendres puis partirent enfin.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Jeu 8 Nov - 13:10

La petite troupe peu ordinaire était donc partie, et progressait à un rythme pour le moins archaïque puisque, si les garçons avançaient à peu près de façon régulière, les deux adolescentes s'arrêtaient tout le temps pour regarder un papillon, un arbre en forme de bonhomme, un nuage qui ressemble à une bouteille, un feuille avec une chenille dessus qui était pour l'une mignonne et pour l'autre horrible, ect.
Les nerfs de Cluss lâchèrent au bout d'environ 30 minutes.
Il se retourna de façon brusque alors qu'elles étaient cette fois en pleine admiration devant un pigeon se baignant dans une flaque d'eau, ce qui fit peur à l'animal. On sentait cependant dans sa voix qu'il faisait des efforts pour se contrôler.
- Dites moi, ça vous tuerait d'avancer un tout petit peu plus vite et d'arrêter de faire des pauses tout le temps ?
- Maiiiis, t'as fait peur au pigeon, le pauvre
- Wé, on vous gène pas, on court à chaque fois pour vous rattraper
- Sauf que si vous glandiez pas comme ça, on pourrait accèlerer le ryhtme !
- Roh, c'est bon, on peut peut bien admirer un peu les beautés de la ...
- Le seul soucis c'est que nous n'arriverons pas avant 4 ou 5 jours dans ces conditions. glissa le morpheur entre 2 échanges enflammés
- Il a raison Kazumi et puis on pourra glander à l'hôtel, on va leur faire plaisir et leur montrer qu'on est pas des boulets =D

Sans attendre la réponse de sa compagne, Selma prit la main de Kazumi et courrut les rejoindre en la tirant derrière elle.
Quelques secondes de silence appréciables passèrent jusqu'à ce que résonne un :
- J'ai soiiiiiiiif.
- Selma, la dernière fois que j'ai entendu cela ma gourde a terminé perdue dans une grotte
- J'ai soiiiiiiiif quand même .
- Et bah tu attends qu'on trouve une rivière ! conclut Cluss de façon un peu sèche, visiblement agacé et n'ayant pas envie que son récipient subisse le même sort.
La réflexion ne plut apparemment pas à Kazumi qui voulut ajouter quelque chose mais alors que celle-ci ouvrit la bouche pour ajouter un commentaire probablement cinglant, Nazariy lui fit comprendre par des signes de ne rien ajouter et de ne pas mettre d'huile sur le feu.
Le conseil ne parut pas plaire à la jeune fille mais elle s'avisa et garda le silence.

5 minutes plus tard, Selma, marchant au côté du morpheur en trainant des pieds, fut proie à une interrogation vitale :
- Dis Sakaly, t'as des frères et soeurs ?
Il lui jeta un regard étonné par dessous l'épaule.
- Pourquoi vous me demandez ça tout d'un coup ?
- Oh je sais pas j'y pensais.
- Tss, il y a plus intéressant comme pensée à avoir, je ne vois à quoi cela vous avancerait de le savoir.
- Tu veux pas me le dire ?
- Et bien déjà que vous n'arrivez pas à retenir mon nom donc évoquer ma famille n'arrangera rien à votre mémoire je pense, vous allez sûrement m'appeler par le nom de mon père si je vous les donne tous.
- Mais non, la preuve, tu t'appelles Nigoly !
- Perdu.
- Narkoty ?
- Encore loupé.
- Nofipa ?
- Si vous n'arrivez vraiment pas à retenir mon prénom, appelez-moi Luciole, j'y répondrais aussi.
- Lu-ci-ole ... Comme les trucs qui brillent dans le noir ?
- Euh ... oui c'est à peut près ça
- Ok :D Comme ça je pourrais ...
- Euh Selma ...
- Oui ?
Kazumi tapota l'épaule de sa camarade et lui pointa du doigt la rivière qui leur faisait face, ce qui fit exploser la joie de Selma qui courut les 5 mètres qui les en séparait dans un grand "De l'eaaaaaaaau !" que Kazumi commenta d'un "Berk, l'eau se fait rouiller."
- Elle ne compte pas sauter dans l'eau là quand même ? glissa Nazariy à son voisin.
- Elle est bien parti pour.

***

Une épée plantée dans le sol pour se tenir à la berge et les jambes tendues sur celles-ci, Nazariy avait tout son poids soutenu par l'arme, plus celui de Selma qu'il tenait par le col, en suspension au dessus de l'eau.
Pfiou, juste à temps ...
- Maiiiis, pourquoi tu m'empêches de boire ?
- Pas de boire mais ... si vous sautez dans l'eau, vous allez être trempée et il va falloir des heures pour tout faire sècher et ... et arrêtez de bouger de gauche à droite comme ça, on ne tient que grâce à une épée plantée dans un sol humide !
- Mais tu m'étraaaangles !
Comme le morpheur le redoutait, la lame finit par glisser sous les gesticulations de la demoiselle et ils finirent tout les deux à l'eau.

***

Ca y est, c'était arrivé, il s'était conduit comme un idiot, sans penser aux conséquences et maintenant il était tombé dans cette rivière saumâtre, coincé entre le fond et la surface, à devoir chercher à l'aveuglette la bonne issue, celle vers la vie. Mais y en avait-il vraiment une ?
L'eau s'engouffrait partout, dans sa bouche, dans ses narines, dans ses oreilles, froide à en faire s'arrêter le coeur et il sentait qu'il ne comprenait et contrôlait absolument plus rien, ses métamorphoses y compris, qui s'enchainaient comme autant de perles sur un collier et lui embrouillait à chaque fois un peu plus l'esprit.
Déesse merci, il touchait enfin le fond, le sol, le solide, le palpable, ce qui ne variait pas à chaque souffle de vent et permettait de se repérer. Grace à cet appui, il réussit à donner une impulsion, suffisante à le faire remonter à la surface, à la caresse du vent, à l'air, à la vie.

Assis près de la berge, Cluss regardait la scène d'un air désespéré.
- C'était sûr que ça allait finir comme ça ... Pourquoi tu l'as pas laissé tomber toute seule aussi ? Ca aurait été plus simple ...
Nazariy, qui continuait inconsciemment à enchainer les transformations, leva des yeux hagards vers l'archer qu'il tourna vers Selma, attiré par le bruit de clapotis qu'elle faisait.
Penchée en avant, elle prenait le plus d'eau possible entre ses mains pour y boire goulument et sans aucune discrétion. Elle était debout ... l'eau lui arrivait à la poitrine.
Quant à lui le niveau lui atteignait le dessus des hanches.
Cela ne se calmerait jamais décidément ... ce qui lui avait semblé duré une éternité et un danger mortel n'était qu'une banale chute dans un fond de rivière. Soudainement épuisé, il fit quelques pas vers la berge mais la panique l'engloutit une seconde fois lorsque ses jambes se dérobèrent sous lui alors le niveau restait à peine suffisant pour y baigner un enfant.
Le souffle haletant, il rampa pour rejoindre la berge et s'y adossa, rassuré par le contact de le terre.
Ne plus y retourner, à n'importe quel prix et le plus longtemps possible.
Les yeus fermés, il essaya de ralentir le rythme de sa respiration et de reprendre la maîtrise sur son corps changeant.
Quelqu'un lui demanda si cela allait mais il ne répondit pas. Tout d'abord il fallait qu'il arrive à reprendre ses esprits, ça irait après.
Il fallait bien que ça aille ... même le petit garçon blonds assis dans la boue de la berge, ruisselant de gouttelettes, tremblant et les bras autour de ses genoux donnaient tout sauf une image de bien-être ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Selma
Une seule solution.. MANIFESTATION !!
Une seule solution.. MANIFESTATION !!
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Sam 17 Nov - 15:03

Selma barbotait toujours dans la rivière tandis ce que son compagnon trempé avait lui beaucoup de mal a récupérer de cette baignade.

-Ca va Nitali ?

Le jeune homme essoufflé lui fit un signe de la tète positif en guise de réponse.
A peine Selma eu le temps de comprendre la réponse de Nazariy qu’une chose du nom de Kazumi lui sauta dessus dans un grand « Nyahaaaaaaaa ».
Et ainsi, les efforts du morpheur pour que le moins de gens soit mouillés furent réduit a néant.
Cluss, depuis le début, regardait avec un sentiment d’amusement et de déprime profonde les stupides jeunes filles, puis il rejoignit la seule autre personne qui lui paraissait censé dans tout ce petit monde.

-On va devoirs les supportées longtemps ?

Nazariy n’émit aucune réponse, probablement encore sous le choc de sa désagréable expérience, il releva lentement son regard vers l’archer avec des yeux écarquillés comme un matin difficile.

-Euh ca va ? s’inquiétait Cluss.

Le morpheur se releva tremblant, avec difficulté puis il sourit à l’archer.

-Ca va aller, faut que ca passe … murmura-t-il

Il se dirigea jusqu'à la berge et s’assit sur le rebord.

-Il va falloir attendre que les vêtements des filles sèchent, remarqua-t-il au jeune homme qui l’avait suivit.

Les filles, ou étaient elles encore ? Ou plutôt quel nouvelle connerie avaient-elles trouvée a faire ? A l’instant même, Selma avait débusqué un crapaud qui était destiné a être lancé au visage de Kazumi, qui elle s’était armée d’une poignée d’algues valeuses.

-Kazu je t’ai trouvé un pote !
-Eh bah moi je t’ai trouvé une perruque !
-Mais c’est méchant ils ont pas comme ca mes cheveux
-Bha moi j’ai pas cette tronche de moche !
-hin hin tu croit ?

Le temps de cette discutions philosophique, le crapaud dans les main de Selma avait eu le temps de retourné a l’eau, elle se trouvait donc désarmée face aux répugnantes algues que sa camarde tenait dans les mains. Elle tendit son pouce en avant d’un air affolé.

-POUCE ! C’est plus du jeu j’ai pu mon crapaud !
-Nan pas le droit au pouce !

Kazuma lança sa poignée d’herbe vaseuse sur la jeune fille en face d’elle, qui se jeta dans l’eau dans l’espoir de l’esquivé, mais qui se retrouva pleine de vase a la place, au moins elle avait esquivé les algues …
Cluss, alerté pour le bruit que faisait les 2 débiles, arriva par la berge en face d’elles. Il lanca un regard méprisant a la vu du spectacle.

-Vous nous préviendrez quand vous serez inteligentes

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Jeu 3 Jan - 7:01

Cluss soupira. Décidemment, il ne les comprendrait jamais. L'elfe jeta un oeil au ciel : le soleil commençait à descendre et il leur restait encore la moitié du chemin à faire. Ca aurait été bien de continuer jusqu'à la tombée de la nuit, mais vu leur petite baignade improvisée, ses plans étaient à revoir au lendemain. C'est pourquoi, le jeune homme posa ses affaires par terre en annonçant une halte pour la nuit. Tout en oubliant pas de menacer les filles qui si elles ne se bougeaient pas leurs fesses demain, elles allaient être traîner par les cheveux ! Evidemment, Selma fit comme si elle n'avait rien entendu et l'ivrogne essaya de tremper Cluss pour se venger. Celui-ci évita adroitement l'eau en se massant encore une fois les tempes. Bon Dieux, quelles nuisances ! Aller, un feu pour sécher leurs affaires sinon ils y étaient encore dans deux jours. Et Cluss avait perdu suffisament de temps comme ça !
- Nazariy, veux-tu bien venir avec moi pour... Nazariy ?
Un pauvre garçonnet trempé remplaçait le physique habituel du jeune morpheur. Il enlaçait de ses bras, ses jambes, et se balançait doucement d'avant en arrière, d'un geste rassurant. Cluss se rapprocha de lui et doucement, lui mit sa cape sur ses épaules.
- Tu vas attraper froid. Enlève tes vêtements humides, je vais chercher du bois pour le feu.
Il se releva, fit quelques pas, puis dit sans se retourner :
- Les ténèbres ne sont pas toujours présents. Il y aura toujours le soleil pour les dissiper.
Il voulut rajouter quelque chose mais finalement, ne dit rien et s'en alla. Il fut interpellé par les filles qui s'amusaient encore, et elles eurent droit à un grognement habituel. Alors, sans plus s'occuper de lui, elles continuèrent à jouer dans l'eau. Cluss ramassa quelques branches secs et au bout de quelques minutes, un bon feu brillait et réchauffait les compagnons.
- Ramenez-vous les mômes, vos habits doivent être secs pour demain, sinon je vous laisse à poil.
- Mais euh !! Pas à poil !!

Bon gré, mal gré, et surtout parce qu'elles ne voulaient pas se retrouver sans rien que de feuilles sur le corps, elles installèrent la plupart de leurs vêtements, gardant seulement une chemise chacune. Et à bien y regarder....
- Mais... c'est ma chemise ça ?! Et celle-ci... celle de Nazariy !
- Yep ! Assez grandes pour tout cacher !
- Et qui vous a autorisez à fouiller dans mon sac ?! s'énerva Cluss.
- Tu peux prêter tes affaires, tu as quelque chose à te mettre sur le dos toi ! rétorqua Kazumi qui retroussait les manches de la chemise de Nazariy.
- Vous n'aviez tout simplement pas à vous baigner, on vous avait prévenu ! Rends moi cette chemise Selma.
Cluss les regardait, la machoire contractée. Les filles le connaissaient maintenant assez pour savoir qu'il était vraiment furax.
- Oh là là, pour une chemise, il en fait tout un plat ! murmura Kazumi.
- Ouais, c'est même bizarre.
Elles se regardèrent et un énorme sourire complice se dessina sur leurs visages. He he, il devait y avoir quelque chose d'intéressant... Cluss attendait aussi patiemment que pouvait le permettre ses nerfs, la paume tendue. Il devait reprendre cette chemise. A tout prix. Si elles voyaient... non, il ne pouvait pas l'imaginer. Il devait récupérer la chemise. Bon sang, quel imbécile à l'avoir laissé ainsi dans sa poche ! Il s'avanca encore, sa main réclamant son dû. Mais Selma et Kazumi ne semblaient pas vouloir la lui redonner, et elles commençaient même à... Non !! Kazumi fouillait dans les poches et son visage surpris informa Cluss qu'elle l'avait trouvé. Les yeux de l'elfe s'agrandirent d'effroi et aussi vif qu'une flèche, il se retrouva au dessus de Kazumi, ses mains serrant son cou.
- Ne touche pas à ça.
Les filles ne comprenaient plus rien : qu'est-ce qui lui prenait ?! Il était devenu barjo ou quoi ?! Selma essaya de retirer les doigts de Cluss en griffant et mordant, mais celui-ci ne semblait même pas se rendre compte de sa présence. Tout ce qu'il voulait, c'était récupérer son bien. Il ne remarquait même plus que c'était Kazumi en dessous et qu'il était en train de l'étrangler...
- Cluss, calmez-vous !!
Nazariy posa lentement et fermement sa main sur l'épaule de Cluss. Il avait reprit sa forme et maîtrisait ses transformations. Un silence pesant règnait sur le camp et Kazumi commençait juste à étouffer un peu là, donc s'ils pouvaient se dépêcher, ça serait super sympa ! Très lentement, hésitant, l'elfe déplia ses doigts, repoussa ses mains. Il haletait, comme s'il avait courut le marathon. Il lança un regard reconnaissant à Nazariy ; sans lui, il l'aurait tuée sans s'en rendre compte. Ce n'était pas la première fois, mais il voulait éviter ça le plus possible. Kazumi cracha et hoqueta pour reprendre son souffle, Selma lui tapotant le dos gentiment. Une fois sa respiration reprise, elle ouvrit la bouche pour engueuler Cluss quand elle rencontra son regard. Noir, mauvais. Ne ressemblant pas au jeune elfe grognon. Qu'est-ce que... ? Violemment, il lui reprit l'objet des mains et se tint à distance de tous le monde, serrant contre sa poitrine l'objet précieux. Cluss devait se calmer, il le devait sans quoi il ferait un acte qu'il regretterait par la suite.
En silence, les unes gênées, l'autre dans ses pensées, et le dernier regardant l'ensemble du groupe, ils mangèrent. Ils étaient rassemblés et pourtant, on aurait dit que Cluss n'était pas avec eux, mais très loin d'ici, dans un espace qu'ils ne pouvaient atteindre. Ce fut Nazariy qui parla enfin :
- Kazumi, tu devrais t'excuser.
Pour une fois, elle ne réchigna pas et marmonna des excuses à Cluss. Celui-ci ne broncha même pas, trop occupé à contempler... un pendentif. Ils pouvaient le voir clairement maintenant, même si le jeune homme l'avait posé sur ses genoux, à moitié caché dans les plis de son pantalon.
- Ooh, c'est joli !!
Y avait vraiment QUE Selma pour ce genre de commentaires ! Tous se tendirent, de peur que cela n'énerve l'elfe (on ne sait jamais). Mais au contraire, il secoua la tête, et les regarda avec une tête du genre "j'viens-de-me-reveiller-s'est-passé-quoi?". Au vu des marques sur le cou de Kazumi, il déglutit et serra les poings.
- Je... Navré. Il ne faut pas... il ne faut pas toucher à cet objet. Je ne dis pas ça par égoisme, je te dis ça pour ta sécurité. Quand on y touche, je deviens comme... possédé, je ne comprends plus rien à ce qu'il se passe et quand je me "réveille", je découvre un cadavre à mes pieds.
Il se prit la tête dans ses mains et à cet instant, il donnait l'impression d'un homme brisé.
- Mais alors... pourquoi tu gardes ce truc ?! Si c'est dangereux, jete-le !
- Surtout pas !
cria Cluss, les yeux brûlants.
Il caressa le pendentif, songeur et souffla :
- Je dois le garder, j'en ai besoin. C'est pour pouvoir l'ouvrir que je me dirigais vers le nord-ouest. Si je le jete ou le perds, c'est... la fin.
- Hein ?!

Mais Cluss se tut, signifiant qu'il ne voulait en dire plus. De toute manière, il allait les quitter arriver à S'ragh, il n'y avait donc pas besoin d'expiquer davantage. Puis, il observa encore une fois tous le monde et s'excusa encore une fois à Kazumi, l'air sincèremment chagriné et seul. Avant de se coucher, il chuchote juste :
- C'est un objet maudit, ne le touchez plus.


Le lendemain, Cluss réveilla à coup de pieds Kazumi, se fit bien insultée par cette dernière avant de la calmer avec le petit-déjeuner ; Nazariy eut un joli paquet bougeant et souriant en guise de réveil. Et deux heures après l'aube, ils étaient repartis. Kazumi et Selma traînaient encore et quand Cluss s'arrêtait et faisait mine de leur attraper les cheveux, elles couraient en avant. Bref, tout semblait faire croire qu'il ne s'était rien passé la veille ; cependant, les boutades de Cluss envers les filles manquaient de vigueur, et il avait de longues moments d'absence où il regardait ses pieds, sans dire un mot à personne. Nazariy lui jetait de temps en temps des petits coups d'oeil discret, Kazumi faisait comme mine de n'avoir rien remarqué mais Selma savait qu'elle était quand même inquiète. Finalement, le seul moment de la matinée où il parut se reprendre fut quand ils s'arrêtent peu avant le crépuscule, observant les filets de fumée qui sortaient des cheminées.
- S'regh, déclara Nazariy.
Selma était toujours aussi excitée et Kazumi aussi à l'idée des bonnes bières qui l'attendaient. Quant à Cluss, une lueur de détermination et d'impatience brillait dans ses yeux.
- Allons-y, les pressa-t-il.
Et ils se remirent en marche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Quelque part avec mon MP3 sur les oreilles en train d'écouter ♫ Maria Taylor - Hitched! ♪
Loisirs : Toshop ♥
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Dim 20 Jan - 8:29

Une fois arrivés à l’entrée de la ville, les quatre compagnons profitèrent d’un convoi de chariots de marchandise bloqué par les gardes pour passer.
"Besoin autorisation pour entrer dans ville !" Beuglait un garde à un des marchands du convoi qui semblait ne pas comprendre la langue et qui s’obstinait à agiter un papier sous le nez du garde.
"Ça pas autorisation ! Ça passeport pour frontière pays !" Continuait de crier le garde qui était désormais devenu tellement rouge qu’on aurait pu le confondre avec une des grosses tomates du convoi.
Après avoir pénétré dans l’enceinte de la ville et parcouru quelques mètres sur l’artère principale Nazariy, Cluss, Selma et Kazumi cessèrent d’entendre les cris du garde excédé.
-"C’est vraiment tous des crétins ces gardes. Commenta Kazumi.
- Oui mais estimons-nous heureux qu’ils aient été trop occupé avec ce convoi pour nous contrôlé, la nouvelle d’une bande de pyromane fou à déjà dut faire le tour de la région. Répondit Nazariy, qui avait regardé Selma du coin de l’oeil en prononçant ses dernières paroles.
- Il faut vite que nous trouvions un sorcier pour nous délivrer de ce sort. Déclara l’elfe. J’ai des choses importantes à faire le plus rapidement possible.
- On pourrait aller dans un bar ? Proposa Kazumi. Il y a souvent plein d’étranger de passage, des types bizarres et des gens louches. On trouvera peut-être un sorcier qui pourra nous aider ! Et on en profitera pour boire un verre .
- Bonne idée, je meurs de soif et j’ai mal aux pieds . Ajouta Selma.
Nazariy acquiesça et comme Cluss ne fit aucune objection, ils entrèrent tous les quatre dans un des bars de la rue et s’installèrent à une table.
- Je vais chercher les boissons !" dit Kazumi en se précipitant vers le comptoir.
Pendant ce temps Nazariy et Cluss firent le tour de l’établissement à la recherche d’un quelconque sorcier capable de les délivrer de l’enchantement dont ils étaient victimes.
Quelques minutes plus tard ils revinrent à la table, accompagnés par un homme d’une cinquantaine d’année, aux cheveux gris et sales, qui avait l’air légèrement éméché.
-" C’est tout ce qu’on a trouvé. Murmura Cluss à l’adresse des deux jeunes filles qui les attendaient.
- T’es sur qu’il n’y à personne d’autre de mieux ? Demanda Selma, inquiète à l’idée qu’un ivrogne lui jette un sort.
- Non, c’est le seul sorcier du coin, on a même demandé au patron du bar si il ne connaissait personne dans les parages. J’espère juste que l’alcool ne l’empêchera pas de nous libérer du sort."
Pendant ce temps Nazariy avait aidé le sorcier à s’asseoir sur les 3 chaises qu’il croyait voir devant lui. Une fois tout le monde installé, Nazariy expliqua le sort dont ils étaient victimes et commença à négocier avec le sorcier. Peut après le marché était conclu, en l’échange de quelques chopes, le sorcier les libèrerait et ferait comme si ils ne les avaient jamais rencontrés.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celestgirl.spaces.live.com/
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Ven 25 Jan - 14:19

- Est-ce que vous avez besoin de quelque chose ou d'un lieu particulier pour effectuer le désenchantement ? Demanda pour la seconde fois le morpheur après avoir eu pour première réponse un 'Uh ?' hagard.
- Ah oué, j'v'drais bien pt'êt' avoir une bière, ça m'ferrait du bien mam'selle !
- Mademoiselle ? :32:
- Je crois qu'on perd notre temps ... lâcha Cluss dans un soupir.
- Hé, toi t'as d'la chance garçon ! Ouip, t'es un ch'ceux d'voir 2 d'nanas pour toi t'seul !'tit veinard ! Fit le soit-disant sorcier en montrant l'archer d'un ongle sale.
Avant que l'elfe puisse réagir, Kazumi était de retour, 4 choppes à la main.
- Bon en fait je me suis souvenue arrivée là-bas que je ne savais pas ce que vous aimiez donc j'ai prit un truc que tout le monde aime ! Et puis c'est toujours bien la bière pour commencer !
- Tu vois, elle, l'est serviabl' ! Renchérit l'ivrogne en désignant la jeune fille d'un revers de bras maladroit lorsqu'elle s'assit à la table en le regardant d'un air ahuri comme si une éponge venait de lui parler. T'es vraiment un charmeur toi d'avoir 3 minettes !
- C'est quoi ça ? Glissa Kazumi à sa compère.
- Le seul sorcier des environs, ça fait peur, surtout qu'il est complètement bourré
- T'veux pas m'en filer une tiens ? Continuait l'homme qui donnait de plus en plus de doute sur de quelconque pouvoirs.
Les coudes posés sur la table et le visage entre les mains, Nazariy releva la tête et regarda d'un air désespéré le soit-disant sorcier qui avait déjà prit une des bières sur la table comme sienne.
- Ecoutez messieur, avec le faible respect que je vous dois, je doute sincèrement de vos capacités à pouvoir nous aider d'une quelconque façon, surtout si vous n'êtes même pas apte de reconnaître un homme d'une femme.
- Keskimdi ? Demanda le principal intéressé aux 2 véritables demoiselles.
- Il vous explique de façon gentille qu'il n'est pas une fille et que vous l'aga ... commença Selma avant que Kazumi la coupe d'un geste et prenne le relai.
- Y't'caus que l'type c'est pas une nana mais un mecton et qu'ça lui tape un peu sur l'système que tu t'plantes à chaque fois parskakauz d'sa, il peut pas t'faire confiance pour l'deal vu qu'sa te donne le genre louche.
- 'fin chui d'solée gamine, les types ch'moi z'ont pas les cheveux longs com' ça et un r'gard 'si doux !
- Waa, tu parles le gens bourré
- C'est par vraiment compliqué, t'as juste à oublier d'articuler et que ce que tu dis dois avoir un sens

Ils étaient quand même dans une sacré impasse puisque l'homme en question avait l'air de tout être sauf un sorcier. Nazariy avait pensé prendre l'apparence d'une véritable jeune femme pour le faire parler plus facilement, cela fonctionnait souvent sur ce genre d'individu mais se transformer en pleine auberge n'était pas conseillé ... En plus l'ivrogne ne se laisserait probablement pas approcher donc il ne pourrait pas lui retirer l'alcool du sang ...
A moins que ... Et si il faisait exprès ? Après tout jouer l'homme ivre était loin d'être un rôle difficile à tenir ...
Prit d'une doute qui s'enracinait de plus en plus alors que les filles essayaient désespérément d'établir une discussion à peu près normale par diverses techniques, le morpheur releva la tête et fit à ses compagnons :
- Bon, je crois que nous perdons notre temps, il vaudrait mieux aller nous coucher. De toute évidence, ce gugus est loin d'être un magicien, il fait juste semblant de l'être pour pouvoir se saouler en paix et à nos frais. La preuve, il vient de terminer la 3ième choppe.
- Hein, kestudit toi ? T'oses dire que j'mens ?
- Oui et je suis persuadé que vous n'êtes pas plus doué pour la magie que la veste sale que vous portez.
L'ivrogne se releva comme poussé par un ressort, au point qu'il en fit chuter sa chaise et empoigna Nazariy par le col.
- J'laiss'rai pas une fi .. 'fin un truc zarb comme toi m'insulté comme ça !
- Essayez de me prouver le contraire alors, bien que je ne pense que ça soit possible.
- D'ac, quand t'veux, r'garde, là, tout de suite, j'peux t'faire c'que t'veux, t'as qu'à demander !
- Très bien, montrez-moi à quel point vous êtes mauvais alors.
- Ok ... euh alors attends j'vais te faire ... euh ... tiens une tornade ! C'est sympa ça non ?
Le morpheur ne répondit que par un haussement d'épaule, et le regarda se mettre en position, les 2 mains croisés d'une façon bizarre et commençant à marmonner des paroles incompréhensible. Mais il fut interrompu par un coup de plateau sur la tête de l'une des serveuse.
- Hé ho, je t'ai déjà dit 20 fois de pas faire ça dans l'auberge, va dehors, ou alors soit prêt à te tapper tout les frais !
- Oh mais lâche-moi, c't'abruti dis qu'j'suis une buze en magie, j'veux lui prouver l'contraire !
- Et bien tu te lèves et vous allez faire ça dehors !

Il devait être plus tard qu'il le pensait puisqu'il faisait déjà bien nuit lorsque le morpheur sortit, précédé pour l'ivrogne. Les étoiles et la lune seraient largement suffisant pour avoir la luminosité nécessaire ...
Après s'être retiré dans une petite ruelle parallèle, la fameux magicien s'appuya contre un mur pour ne pas tituber et recommença son incantation après avoir marmonné qu'il allait pouvoir lui montrer tranquillement ce que c'était la vraie magie et lui fermer son claquet à cet andro à la noix ...
Ah, il avait peut-être quelques vagues capacités finalement, les feuilles traînant dans les rues étaient en train de commencer doucement à tournoyer ...
Alors que le magicien semblait ne plus faire attention à lui, concentré de sa merveilleuse démonstration, le morpheur en profita pour prendre la forme d'une jeune fille aux courbes aguicheuses et vêtues si finement que l'on se demandait si elle ne gagnait pas sa vie dans le lit des hommes puis s'avança vers l'ivrogne.
- C'est pas mal du tout ce que tu fais finalement ...
En le voyant sous cette forme, il arrêta tout de suite sa micro tornade et ouvrit de grand yeux.
- Eh, c'est qu't'es plus jolie la nuit ! En fait t'es bien une fille, j't'avais pas vu comme ça !
- C'est que tu ne sais pas regarder ... fit le morpheur en guise de conclusion en lui carresant le visage d'une fausse tendresse.
- Aaah, c'pour ça que tu voulais sortir !
Lorsqu'il commença à descendre ses mains vers le postérieur de la jeune fille, Nazariy lui bloqua la gorge d'un coup sec contre le mur avec son coude et lui posa une main sur chaque tempe.
- Ne bouge pas, laisse-moi faire.
Surpris de par cette attitude, il ne se débattit pas pour autant et continuait de le dévorer des yeux.
Décidemment, dès qu'il y avait une allusion possible au sexe, les hommes de son genre étaient sages comme des images ...
Le purger de l'alcool ne fut pas long car il n'en avait que très peu dans le sang, une rétrospective rapide de chez vaisseaux lui perdit d'en éliminer toute trace. Il n'avait que le contenu des quelques bières bu à la table dans les veines.
Cela ne prit au morpheur qu'une ou deux secondes mais il n'eut cependant pas le temps de faire une visite de pensée comme il le souhaitait car il se fit soudain violemment rejeter par l'homme contre le mur opposé. Manque de chance, il s'était mordu la lèvre et en avait reprit son apparence habituelle.
- Hé, il ne faut pas avoir peur comme ça, c'est juste une lumière blanche.
- Qu'est-ce que tu voulais me faire ?
Tiens, bizarre, son ton était beaucoup plus sobre et sa voix plus posé, quoique un peu apeuré.
- Rien de bien méchant, juste savoir si oui ou non vous pouviez vraiment nous délivrer du sort. Fit Nazariy avec douceur en se relevant. Mais vu que vous faisiez semblant d'être ivre, vous n'êtes pas un simple traînard de bar qui veut se faire payer quelques boissons gratuites. Chasseur de primes ou tueur à gages ?
La question ne parut pas lui plaire et l'interrogé eut pour toute réponse de sortir une dague et de s'élancer sur le morpheur qui eut juste à se reculer de quelques pas pour l'immboliser de nouveau face au mur, une main tenant son cou l'autre les deux poignets.
Il se débattit plusieurs fois avant d'abandonner.
- Qu'est-ce que tu veux à la fin ?
Nazariy ne répondit pas volontairement et attendit. Au moins une dizaine de minutes.
Le pseudo magicien fit encore quelques tentatives pour essayer de se libérer sans succès, après quoi le morpheur fit doucement, comme si il avait de la peine à le dire :
- Tu sais, je peux te soigner mais aussi te blesser, détruire les cellules. Et ne compte pas me blesser, je me régénère.
- Pourquoi tu m'dis ça ?
- Parce que je ne vais pas attendre toute la nuit que tu me dises pourquoi tu en voulais après nous, un ivrogne mort personne ne s'en souci, un ennemi en liberté, c'est toute une vie dans la paranoïa.
- Non mais écoute, si tu veux c'est ... eh, toi sur le toit là, viens me filer un coup de main, il veu me tuer, à l'aide !
Et mince. Non pas que ce serait difficile de se battre contre 2 personnes, l'environnement et la surprise étaient largement de son côté, mais si il se mettait à crier, d'autres personnes pourraient arriver. Nazariy lança un coup d'oeil rapide vers le toit derrière lui.
En effet, il y avait bien quelqu'un, ce n'était pas une ruse enfantine ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Sam 26 Jan - 7:22

Bon, ça devient un peu trop tendu comme atmosphère là... Au moment où le soit-disant "ivrogne" cria à l'aide, Cluss avait déjà préparé son arc et bandé sa flèche qu'il décocha en direction du toit. La flèche se planta dans le corps de l'homme avec un son métallique étouffé et la victime tomba en arrière en poussant un gémissement de douleur. Le corps s'écrasa par terre en des craquements d'os et les filles réculèrent vivement, la mine dégoûtée. Quel idiot ! Il se serait moins concentré sur ce stupide "magicien" qu'il aurait pu éviter de montrer ce spectacle à Selma et à Kazumi. Il avait encore des choses à revoir dans son entraînement...
Le pseudo magicien déglutit, soudain tremblant et désireux de s'enfuir. Heureusement, Nazariy le tenait toujours entre ses mains. L'elfe rangea son arc et en deux enjambées, se retrouva devant lui, son regard planté dans ses yeux. Les trois autres pensèrent un moment que Cluss allait tué le gars sur-place, mais au contraire, ce fut le tueur-à-gages (ou chasseur de primes) qui le regarda hargneusement. L'elfe ne fit que soupirer et hocha la tête à Nazariy. Celui-ci hésita un bref instant avant de le relâcher.
- Je suppose que tu es venu pour moi.
- Bingo, Mar'n'dryn ! Mon maître désire fortement avoir ta tête. Tue moi si tu le veux, d'autres viendront.
- Je le sais, tu dois être le quatrième qu'il m'envoie. A vrai dire, ce petit jeu commence à me lasser. Je vais donc te laisser en vie pour que tu apportes un message à ton maître : dis-lui que peu importe ce qu'il me coûterait, j'irais jusqu'au bout.

L'elfe s'était tant rapproché que son nez était à moins d'un centimètre de celui de son adversaire. Ce dernier en profita pour lui cracher au visage. Cluss se nettoya négligamment le visage avant de balancer son pied dans la figure.
- Une vermine comme toi ne devrait même pas penser à me souiller. Dépêche-toi d'y aller et fais ton rôle de messager correctement puisque celui d'assassin est trop complexe pour toi.
- Bien... Jeune seigneur !

Et il cavala au loin sans demander son reste. S'il voulait faire réagir l'elfe en l'appellant "seigneur", on peut dire que ça a marché : pour la première fois, ses compagnons virent un elfe pâlir. Un léger frémissement secouait ses lèvres, comme s'il claquait des dents...

- 'Tain, il dort encore ?!
- Et c'est moi la marmotte après ?

Nazariy ne répondit pas, se contentant d'observer le dos de l'archer. Ils avaient quitté la ville la veille et l'humeur de leur compagnon avait été des plus massacrantes. Ils avaient avancé deux ou trois heures avant d'installer leur campement.
Selma fit la moue et tapa des pieds, ennuyée. Kazumi grogna encore une fois et se leva d'un bond.
- J'vais te le réveiller moi, tu vas voir...
- Aller Kazu' !!
- Laissez-le.
- Mais Napoli !
- Nazariy... pourquoi vous n'arrivez pas à retenir mon nom ?
- Parce que c'est plus drôle quand on déforme !
- Quelle mauvaise excuse....
marmonna une voix bien connue.
Cluss s'assit et on pouvait voir qu'il avait l'air vraiment fatigué.
- Ben enfin !! T'auras plus rien à dire si je fais la grasse mat' maintenant !
- Mauvaise excuse.. ?! Mais c'est vrai !
ronchonne Selma.
- Dites plutôt que vous n'arrivez pas à prononcer mon nom c'est tout.
- Mais non !!
- ... Alors ?
dit posément l'archer.
Tout le monde se tut.
- Alors... quoi ? demanda Kazumi. Mais en fait, chacun se doutait bien de quoi il parlait.
Un énorme soupir s'échappa des lèvres de Cluss. Qu'est-ce qu'il pouvait faire à présent ? Il ne pouvait pas aller de ville en ville à la recherche d'un magicien compétent alors que le temps manquait ? Et maintenant que son message était en route, il fallait faire encore plus vite ! L'elfe se prit la tête dans ses mains, ne sachant plus quoi faire. Il aurait pu partir dès maintenant, s'il n'y avait pas eu ce fichu enchantement ! Et surtout, même si Cluss ne se l'avouerait jamais, il s'était prit d'amitié avec les trois et les quitter l'attristait quand même un peu. Bon, il n'y avait plus qu'une chose à faire... Lentement, il disposa son arc devant lui et se mit accroupi, la tête penché vers le sol.
- Euh.. il nous fait quoi là ? interroge Kazumi.
- L'est p'tre constipé ? murmure Selma.
- Ah, beurk ! Je ramasse pas !
S'il n'avait pas été dans une situation aussi grave, Cluss se serait énervée et aurait menacé d'étrangler les deux filles. Cependant, il ne dit rien et on voyait bien qu'il était en proie à des émotions intérieures fortes. Finalement, il déclara quelque chose si bas que les trois compagnons ne comprirent rien du tout.
- Hein ? demande Selma.
- Répète, on n'a rien compris.
- Précisemment, il faut que vous parliez plus fort.

Aaaah, c'est pas vrai, ils font exprès ou quoi ?!! Déjà, se mettre dans cette position de soumission lui coûtait, il devait en plus répéter ce qu'il avait eu si du mal à dire ?! Dieux...
- Je vous en prie, accompagnez-moi pendant mon voyage, jusqu'à ce qu'on soit libérer ! Je promets de trouver quelqu'un qui sera assez capable de...
- Bon, on y va ?
déclare Kazumi.
- Attends, on mange avant ! s'indigne Selma.
- Ah oui, le p'tit dej' !
Nazariy sourit à l'elfe complètement sur le cul (au sens propre). Tandis que les filles fouillaient dans les sacs à la recherche de fruits et de restes de pain.
- Je pense que malgré votre caractère, elles s'amusent bien avec vous. Moi-même, je suis assez curieux de votre quête et je comptais aller au nord-ouest dans un futur proche, alors autant en profiter. On aura bien l'occasion de rencontrer un vrai magicien en chemin.
- Je sais que tu sais te défendre, mais elles... le voyage ne serait pas de tout repos et si elles râlent parce qu'elles ont mal aux pieds, je les étripe.
- Et moi, je te castre !!
retorque Kazu.
- Il faudrait avoir assez de force pour ça...
- Selma...
- On y va Kazu !!
s'écria la concernée en attrapant une corde.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selma
Une seule solution.. MANIFESTATION !!
Une seule solution.. MANIFESTATION !!
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Dim 27 Jan - 3:08

Lorsque la petite bataille fut finie, avec les deux jeunes filles essoufflées et Cluss intouchable, le morpheur analysa le spectacle ironique qu'il venait de voir, et en conclus que Selma avait du être bénie pour être toujours entière alors qu'elle avait voyager pendant déjà quelques années.

- Selma, d'après ce que vous m'avez dit, vous avez voyager beaucoup c'est ca ? Est ce que vous avez déjà eu a vous battre ?
- Euh baaaaaah un peu
- Mouai bah un très très petit peu alors,
enfonça l'elfe.
- Mééééh
- Bah c'est vrai, j'ai a peine a te toucher que tu te rouler déjà par terre parce que tu croit que tu va être blessée gravement, alors que j'ai même pas d'armes.
- Bah oui mais attend, imagine que euuuuuuuuh, nan en faite imagine pas ca serait tellement terrible !
- Ouai ca serait tellement terrible que tu trouve pas d'exemple
- Bon excusez moi, le but n'était pas de lancer une dispute ,
glissa Nazariy pour essayer de détendre l'ambiance,
- Hey Selma tu sais ce que tu fait ? Eh bah tu donne de la vodka au mec après tu le bat sans problème
- Vous Kazumi, vous avez une technique de combat avec de très bonnes bases, vous vous êtes déjà battu ?
- Ah bah j'enchaîne dans les bars, tu croit quoi ? Chuis une terreur, et même que j'ai une réputation dans tous les bars de la région, ils m'appellent La buveuz du fight, et même que ...

La jeune habituée des bars continuait son récit utopiste alors que les autres reprirent leur discutions.

- Oui donc vous n'avez pas d'armes que vous savez magner ?
- Euuuuh si je me suis déjà battu avec une fourchette, et j'ai terrassé le mec
- Waaaah une fourchette
, déprimait l'elfe. Au moins ca coûtera pas cher chez le forgerons.
- Ouai bah toi avec tes flèches hein ! Eh bah ... rien


Le morpheur se dirigea vers son sac, passant par l'occasion devant Kazumi qui continuait sa fiction:

- ... et puis là le gars il avait tellement peur quand je l'ai regardé qu'il s'est mit a genou devant moi eh bah là il ...

Il fouilla dans son sac quelques minutes, observés d'un oeil étonné par Cluss et Selma, puis il en sortit sa longue veste.

- Ca ne devrait pas être trop compliqué pour un début !
- Ah bah oui je suis bête, le niveau au dessus de la fourchette c'est la bataille a coup de vestes, +1 Selma !
- Mais non, regardez Cluss, c'est une paire de dagues
- Tu avait pas ton blouson y a 2 secondes ?
- J'avais si

Cluss restait perplexe devant cette incohérence a ses yeux alors que Selma se releva en effet ressors et plongea vers Nazariy.

- Waaaaaaaaaaah elles sont belleuh ! Béh tu te trimbale avec toutes les armes du monde ?
- Oui vous voyez j'ai tout un magasin dans mon sac, et j'ai un champs avec une église aussi !

La jeune fille regardait le sac du morpheur avec de grands yeux, puis elle replaça son regard vers celui de Nazariy, qui avait comme un air d'ironie.

- Euh c'était pas vrai hein ?

Elle eu pour seule réponse un petit sourire malicieux, puis le jeune homme se dirigea quelques mètres plus loin vers une clairière calme, avec les dagues destinées a Selma.
Elle passa devant son amie qui continuait son récit avec un enthousiasme impressionnant.

- ... eh même que cette fois là je ...
- Euh Kazu c'est a nous que tu parle ?
- Bah oui je vous raconte la suite !
- Ah bah raconte si tu veux alors, je vais pas te couper dans ton élan

La jeune fille rejoint le morpheur dans le clairière, en manquant de tombé plusieurs fois gènée par les racines des grands arbres, ce qui entraînait un regard désespéré de Nazariy.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Mar 29 Jan - 12:25

Selma se tenait bien droite devant le morpheur, semblant cligner des yeux le plus de fois possible, tandis que son compagnon l'observa quelques instants, les bras croisés.
- Je pensais commencer par les toutes premières bases mais le problème est que nous manquons de temps, il faudrait que vous soyez opérationnelle le plus tôt possible. Donc je vais juste vous montrer aujourd'hui un mouvement de bases qui peut marcher dans quasiment toutes les situations, quelques esquives et voir quelle style de combat vous irait le mieux. On verra plus tard pour des choses comme le déplacement, la parade, l'utilisation de l'environnement, etc.
La jeune fille eut pour toute réponse d'hocher la tête. Allez savoir si elle était attentive ou si elle ne comprenait rien du tout ...
Supposant que la deuxième hypothèse était la bonne, Nazariy s'apprêta à lancer une des dagues à sa partenaire quand il arrêta son geste, observant la réaction de Selma qui n'avait pas bougé d'un centimètre.
- Selma, comment auriez-vous réagit si j'avais lancé la lame ?
- Bah je l'aurais rattrapée !
- Bon, très bien, si vous êtes aussi sûre de pouvoir le faire, je lance.

Conformement à ce qu'il avait annoncé, Nazariy lança l'arme vers la jeune fille qui tenta de la meilleure façon possible de la récupèrer mais elle ne put la prendre que par la partie la plus grande, c'est à dire la lame.
Surprise elle regarda plusieurs fois l'arme.
– Elles sont nulles tes armes elles coupent pas.
Secouant la tête, Nazariy s'avança vers elle en soupirant.
- C'est normal, elles sont en bois, je voulais voir votre réaction. Qui n'a pas du tout été la bonne. Il faut que vous fassiez tout pour éviter d'être blessé, ici tout simplement vous décalez. Que la lame tombe par terre, ce n'est pas grave, au pire elle se casse mais elle vous avait tranché la lame qu'auriez-vous fait ?
- Pardon j'avais pas pensé

Le morpheur n'arriva pas à tenir son air sérieux et sourit.
– Ce n'est pas grave, j'avais fait exprès. C'était pour voir si vous aviez l'adresse inée nécessaire aux armes à distance et surtout pour vous montrer dans une bataille il faut réfléchir vite et agir tout de suite en conséquence, c'est à dire en priorité se sauver. Il n'y a jamais eu et il n'y aura jamais d'héroïsme ou d'honneur quand on se bats. Aucun scrupule ne peut et ne doit vous empêcher de vous sauver. Au pire vous aurez des remords, c'est mieux que ne plus rien pouvoir sentir.
Il posa une main de chaque de l'arme, ce qui provoqua une petite lueur, et indiqua que désormais elle était en acier pour qu'elle puisse en estimer le poids mais qu'il fallait qu'elle fasse attention. Puis il se plaça à côté d'elle et continua ses explications :
– C'est une vision tout à fait personnelle mais on peut voir les mouvements de combat comme une danse, enfin ça dépend, vous savez danser Selma ?
- Oui ça m'arrive de temps en temps mais je ne suis pas vraiment douée pour ça
- Des bases suffiront largement, je vais vous apprendre une danse qui ne ressemble à aucune autre de toute façon. Je vais vous montrez le mouvement mais personnellement je ne n'utilise pas d'armes.

En vérité si, mais la seule arme dont il savait se servir était d'un métal particulier et très impressionnante par sa taille et sa forme. Pas besoin de choses compliqués pour un entraînement et surtout pas de ça.
Le mouvement se constituait de 3 gestes simples : piquer, trancher, couper. Tout droit, horizontal, vertical. Découvrir les 3 mouvements de l'espace possible en gros.
Nazariy lui fit reproduire le mouvement à 4 ou 5 reprises, chose qu'elle faisait avec son enthousiasme habituel. Puis il ferma les yeux quelques instants, semblant compter à voie basse et illustrant de monologues de quelques gestes, après quoi il releva, semblant satisfait du résultat de sa réflexion.
- J'ai remarqué quelque chose Selma : lorsque j'ai fait les mouvements, je n'ai quasiment pas bougé. Mais vous en les reproduisant, vous êtes beaucoup déplacés, la preuve regardez ou vous êtes arrivé.
- Oh mince, j'ai pas fait exprès
- Non non ne vous excusez pas, au contraire, c'est excellent, ce n'est pas un défaut d'être vous-même en vous battant, au contraire, il ne faut pas que vous appreniez des mouvements et que vous les reproduisiez par coeur. Un danseur n'a pas l'air de réciter, mais d'évoluer naturellement, comme si il était né pour faire ça, sans qu'on y voit tout le travail, juste la beauté qui en résulte. C'est pareil pour vous, il faut que vous soyez à l'aise quand vous vous battez et surtout que vous sembliez tout à fait sûre de vous sinon vos adversaires trouvons des failles aussi facilement qu'une feuille dans un arbre et en profiterons. Non c'était très bien ce que vous avez fait, vous enfilez les gestes comme des perles, c'est fluide, léger et presque rapide, je pense avoir cerné ce qu'il vous faudrait ...

Presée de voir le résultat, c'est Selma qui vint à Nazariy et lui tendit la dague qu'elle avait en sa possession.
Le morpheur y joint la seconde qu'il avait posé à terre à côté de lui et transforma le tout.
Le résultat fut une paire d'anneau, environ de la taille d'une assiette dont l'extérieur était tranchant et l'interieur poli, le tout gravés de minuscules enluminures et utilisable grace à une poignée en bois.
La jeune fille prit les armes timidement et les fit tourner entre ses poignets.
– Je pense que cela vous correspondrait à merveille et vu la façon dont vous vous déplacez, un bouclier vous serait plus gênant qu'une seconde arme, vous n'auriez pas la force nécessaire pour le soulever assez rapidement. D'après ce que j'ai vu, la seconde arme devrait vous permettre d'enchaîner sous soucis avec la vitesse prise par la rotation et vous maîtrisez suffisamment vos mouvements pour ne pas vous blesser toute seule. Le désavantage reste par contre la parade, qui reste un geste assez technique puisque qu'il faut coincer l'arme adverse entre l'anneau en le tournant rapidement donc pour le moment, mieux vaut que vous esquiver mais vu votre énergie, je pense que cela ne vous posera aucun problème. Je pense que c'est tout le moment, vous ne sembler par avoir de don pour la magie, enfin disons que vous ne la maîtrisez pas en autodidacte mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas en faire au contraire.
Il sourit et secoua la tête, faisant danser quelques mèches sombres.
– Les pouvoirs les plus puissants et destructeur sont souvent les mieux cachés. Mais une chose à la fois. Je vous laisse les anneaux pour le moment afin que vous vous y habituiez un peu plus mais il faudra que je reprenne ma veste à un moment, histoire d'avoir de la matière à transformer le cas échéant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Kazumi
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Quelque part avec mon MP3 sur les oreilles en train d'écouter ♫ Maria Taylor - Hitched! ♪
Loisirs : Toshop ♥
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Sam 24 Mai - 5:56

Lorsque Nazariy finit d’apprendre les rudiments des disques de combat à Selma, les quatre compagnons se rendirent compte qu’il approchait de 11h et vu qu’il n’avait pas pris de petit déjeuner, il serait temps qu’ils se mettent en quête de quelque chose à se mettre sous la dent pour le déjeuner. Kazumi fut la première à ce plaindre du ‘vide intersidéral’ qui remplissait son ventre.
- J’AI FAIIIIIIIIIIIM ! gémit Kazumi couvrant a peine le gargouillement de son ventre.
- Moi aussi ._. dit Selma dont le ventre répondit à celui de Kazumi. Ça creuse de se battre !
- Je crois qu’il serait effectivement judicieux de trouver à manger. On va avoir besoin de vos talents de chasseur Cluss.
Cluss acquiesça, pris son arc et s’enfonça dans la forêt environnante en lançant par-dessus son épaule ‘je revient dans 5min’.
- De mon côté je vais voir si je trouve du bois, il faudrait éviter de faire du feu mais nous n’iront pas loin l’estomac vide, si je trouve des baies j’en ramènerait mais ce n’est pas dit. Nazariy s’appéta lui aussi à s’aventurer dans les alentours à la recherche de bois, mais au dernier moment il se retourna et dit aux filles : ne bougez pas d’ici, si vous vous éloigné on pourrait bien se retrouver tous tiré en arrière comme la dernière fois avec les araignées, ce qui est assez gênant.
- D’accord ! répondirent les 2 jeunes filles en même temps. Pendant que Nazariy partait à la recherche de bois.
- patate douce frite dit Kazumi.
- °0° ou ça ou ça ? Demanda Selma affamé
- non y’en a pas, c’est ce qu’on dit quand on dit quelque chose en même temps que quelqu’un d’autre !
- ah bon, je savait pas ._. et ça fait quoi exactement ?
- euh … je sais pas trop en fait c’est une tradition, comme quand on dit INTRUS !
- intrus ? je connaît pas non plus désolé
- non non y’a un intrus la bas dans l’arbre ! °0° j’ai vu quelque chose bouger
Selma se retourna et vit effectivement quelque chose bouger dans un arbre à environ 10metres devant elle.
- à ton avis qu’est ce qu’on fait ? chuchota Selma
- on fonce vers l’arbre on saute dedans et on massacre tous ce qu’on voit
- euh j’ai un doute, je suis pas sure que ce soit un très bon plan, t’as pas un plan B ?
- c’était ça le plan B
- et le plan A c’était quoi ? demanda Selma perplexe
- y’en avait pas
- ah ok @ mais si ça se trouve c’est juste un écureuil nan ?
Au même moment, les fougères qui se trouvaient juste sous l’arbre se mire à frémir et Cluss apparut avec deux lapins sur l’épaule.
- Ah c’était toi ! Lui cria Kazumi. On croyait que c’était un écureuil !
- Un écureuil ? Vous avez souvent vuuuuuuuaaaaaaaaaargh !
Quelque chose de difforme, semblant être constitué de chiffon, couleur moutarde venait de tomber sur Cluss. La chose en question avait poussé un cri en tombant, ressemblant vaguement à ‘aiguë treuil’. Le vacarme assourdissant avait avertit Nazariy qui revint en courant les bras chargé de brindilles et de bouts de bois.
- Keskipasse ? demanda-t-il, légèrement essoufflé par le poids du bois et le slalom entre les arbres pour rappliquer le plus vite possible.
- Y a un truc bizarre qui a attérit sur la tête de Cluss. Dit Kazumi.
- oui on croyait que c’était un écureuil !
Nazariy se demanda comment cette chose qui avait une couleur verte peu ragoûtante pouvait avoir été prise pour un écureuil, cependant, à ce moment là, la chose en question bougea et se releva, il s’agissait en vérité d’une jeune fille rousse, dont le visage était parsemé de tache de rousseur. Ce qu’ils avaient tous pris au départ pour un grand chiffon vert moutarde était en fait une robe qui avait certainement dut avoir son heure de gloire, mais les fils d’or représentant auparavant de magnifique motif étaient quasiment tous décousus et pendouillait pathétiquement d’un peu partout. Le reste de la robe n’était pas plus reluisant, de multiples déchirures du tissu laissaient apparaître par endroits les jupons de la jeune fille, et de nombreuses taches, d’origines inconnues, avaient eu raison de la teinture qui avait viré, on ne sait comment, au pourpre par endroit. Le chignon a moitié défait d’où s’échappait une bonne partit des cheveux finissait le portrait.
- Bonjour désolé d’avoir si promptement atterrit sur votre tête monsieur, et je m’en excuse fortement, mais j’ai entendu quelqu’un crier qu’il y avait un écureuil, or sachez que j’ai une peur bleu de ces saleté de rongeur -excusez le terme- j’ai donc malencontreusement glissé de l’a branche d’où je m’était installer et je suis tombé.
- c’est quoi c’te bourges ? T’as vu comment elle parle ? ê_é chuchota Kazumi à Selma.
- Je sais pas, mais sa tête me rappelle vaguement quelque chose. En tout cas ce qui est sur c’est que c’est pas un écureuil !
Cluss se releva tant bien que mal et regarda la jeune fille d’un air soupçonneux.
- Qui êtes vous ? demanda-t-il. Qu’est ce que vous fabriquiez dans l’arbre ? Tout en posant ces questions, il se demanda à lui-même pourquoi c’était toujours sur lui que l’on tombait.
- euh, et bien … en fait … la jeune fille ne finit pas sa phrase et semblait à la fois gêné et anxieuse.
- Vous ne seriez pas la princesse Sen-ogise par hasard ? demanda Nazariy qui avait posé ses bouts de bois.
- ah ouiiiiiiiiiiiii ça y’est je me souvient ! Dit Selma. Quand on se baladait dans Yunkaï j’avait entendu 2 pecnot parler entre eux d’une récompense si on attrapait une princesse qui s’appelle Sen-ogise qui est rechercher dans tout le pays par son père. Il parait qu’elle a fugué il y a 2 mois et que depuis son père la recherche. Ils s’étaient montrés l’avis de recherche c’est comme ça que j’ai vu sa tête ^__^
- Comment tu te souviens d’un truc pareil ? O_O demanda Kazumi
- je sais pas, j’ai une très bonne mémoire :D répondit Selma.
- Je ne sais pas pourquoi mais j’ai un doute la dessus dit Nazariy plus pour lui que pour les autres
- Qu’est ce que tu dit Vazarille ?
- Non rien


bon allez c’est tout pour l’instant c’est déjà pas mal XD

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celestgirl.spaces.live.com/
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Dim 25 Mai - 13:53

Aller, à moi =D

Ah ! Faudrait peut-être leur apprendre à dégoter du gibier à ces deux-là… Quoique non, mauvaise idée, elles seraient capables de se tuer en voulant viser. Cluss repéra rapidement deux lapins inattentifs et leur donna une mort rapide. Il se demanda un moment s’il ne devrait pas en chercher un autre, mais finalement, avoir l’estomac trop plein ne serait pas bon avec toute cette marche qui les attendait. Ses deux lapins sur l’épaule, l’elfe rentra tranquillement, et tellement concentré sur ce qui le motivait à continuer, sur son visage, il ne pensa pas à être discret. Des humains ordinaires pouvaient l’entendre arriver tellement il ne faisait pas attention. Des voix apeurées le tirèrent de ses réflexions et il put remarquer qu’il était aux abords du campement. Il sortit du couvert des arbres. Selma et Kazumi se serraient l’une contre l’autre et regardaient Cluss. Selma se détendit en apercevant l’elfe.
- Ah c’était toi ! cria Kazumi, on pensait que c’était un écureuil.
Peur d’un écureuil ? Elles se fichent de lui ou quoi ? Est-ce qu’il avait vraiment l’air d’un écureuil ?! Un peu grand et gros non ? Et puis, de toute manière, c’était une petite forêt ici, et trop près de la route, les écureuils sont des animaux sauvages après tout. Leur arrivée n’avait pas arrangé grand-chose aussi, ils avaient du s'enfuir depuis longtemps.
- Un écureuil ? Vous avez souvent vuuuu arrrrggg !!!!
Une masse lui tomba soudain sur les épaules et pris de court, il n’esquiva pas. La chose l’écrasa et il se retrouva le cul au sol. Aie aie aie… C’est bizarre, cette scène lui semblait bien familière ces derniers temps. Il repoussa l’animal qui lui était tombé dessus et s’éloigna vivement, son arc récupéré. Il dévisagea la bestiole… qui n’en était pas une. Malgré la crasse, on distinguait un visage et des vêtements déchirés. L’humain se releva et s’épousseta d’une main délicate. Une humaine donc. La jeune fille parla d’un langage si poli qu’il était inconcevable qu’elle fit partie des paysans. Son comportement, ses gestes rappelaient décidemment ceux des nobles. Mais on ne voyait pas souvent une noble sale et de plus seule, en pleine forêt. Nazariy, revenu après avoir entendu le cri de surprise de Cluss, jeta un coup d’œil à son compagnon.
- Ah ouuuii ça y est, je m’en souviens !! s’écria Selma. Quand on se baladait dans Yunkaï j’avais entendu 2 pecnots parler entre eux d’une récompense si on attrapait une princesse qui s’appelle Sen-ogise…
Sen-ogise. Le cœur de Cluss s’accéléra et inconsciemment, il chercha le pendentif. Sa main se referma sur la pierre froide mais avant de se sentir ‘sombrer’ il la retira. Nazariy remarqua la tension de son ami. Intéressant… L’elfe s’avança et, chose qu’il n’avait encore jamais faite, il attacha ses cheveux en une queue de cheval, dévoilant ainsi ses oreilles pointues. La princesse avait suivit ses mouvements et ouvrit de grands yeux. Elle scruta, méfiante le visage du jeune archer, et pouffa. Kazumi et Selma grognèrent : non mais pour qui elle se prenait celle-là ?!
- Je ne suis pas la seule fugitive à ce que je vois.
- Epargnez moi vos grands airs, je vais être bref. Vous savez ce que je cherche, aidez-moi.
- Hum... je ne vois pas de quoi vous parlez, j'en suis désolée !
Les poings de l'elfe se serrèrent. Elle avait de la chance qu'il avait besoin d'elle cette petite peste ! Trop vite pour ses yeux, le pendentif se retrouva au bout de ses doigts, pendant dans les airs. Les yeux de Sen-ogise brillèrent.
- Alors, c'était vrai... On raconte beaucoup de choses à la cour, mais je ne pensais vraiment pas que... Enfin, peu importe.
Elle s'assit sur un des troncs que les compagnons avaient emménagé en guise de siège et plia ses jambes, comme si elle se devait de séduire l'entourage. Surtout dans cette tenue, c'est raté.
- Votre père a beaucoup de relations avec mon peuple, il est donc naturel que vous sachiez quelque chose.
- Effectivement, le roi, mon père, a émit quelques traités avec le peuple elfique et nous avons de bons échanges commerciaux. Et je suis plutôt du genre curieuse... J'adore les histoires d'amour en particulier !
raconta-t-elle en glissant un regard vers l'archer.
Celui-ci resta de marbre.
- Que voulez-vous ?
- Le Roi tient malheureusement à me mettre en dehors de ses affaires et il se trouve que je tiens à m'y mêler. Une vague histoire m'est parvenue aux oreilles cependant. On raconte que deux clans s'entre-déchirent et que la famille impériale les laisse faire. J'ai demandé à Père des explications mais il a refusé.
- Vous vous êtes donc enfuie.
- Je pensais que les gardes allaient me retrouver très vite et que, fou de chagrin, Père allait cédé à toutes mes demandes.

Elle tapa du pied rageusement.
- Mais on est entouré d'incapables dans ce royaume ! Cela changera quand je serais reine...
- Vous ne l'êtes pas, alors gardez vos désirs sous vos fesses royales et regardez la réalité en face
, siffla Cluss.
La princesse le foudroya du regard. Ils restèrent un moment ainsi à se combattre des yeux, finalement Sen-ogise soupira et demanda comme si de rien n'était :
- Alors, comment va l'Ange déchue ?
Tout se passa très vite, les filles et Nazariy n'eut pas le temps d'intervenir que Cluss avait bondit sur la princesse, l'avait plaquée au sol, ses doigts autour de son cou. Ses épaules semblèrent remuer de soubresauts : il riait. Il soupira aisément, un soupir qui fit froid dans le dos de Kazumi et Selma.
- Je pourrais finalement vous tuer là. Ce n'est pas la première fois et je me ferais vraiment un plaisir de voir votre visage décomposé par la souffrance tandis que je serrerai ce petit cou fin.
Sa victime tremblait, très pâle. Elle déglutit et dans un ultime mouvement de fierté héritée de son rang, elle cracha au visage de son agresseur.
Silence.
BAM !!
Le corps de la princesse avait volé et s'était écrasé dans les fourrés. Nazariy se précipita sur Cluss pour le calmer, tandis que Selma et Kazumi allèrent voir l'état de Sen-ogise. La pupille de l'elfe rétrécie à un niveau inquiétant, Nazariy crut comprendre qu'il fallait réveiller un peu son compagnon : il lui donna un bon coup de poing dans la machoire.
Sonné, le concerné se massa la joue, puis se rappelant ce qu'il avait fait, marcha vers la princesse. Cette dernière pleurait et en l'entendant l'approcher, se recroquevilla. Même si Cluss ne l'aimait pas, il s'arrêta blessé. Il le méritait...
- J'ai agit d'une manière monstrueuse et je regrette ce geste. Cependant, je ne demanderais pas pardon et vous m'en trouvez ravi de vous voir ainsi. Voilà ce qu'il en coute quand on cherche à jouer avec les sentiments d'autrui.
Il la regarde férocement.
- Vous allez donc m'aider, que vous le vouliez ou non, et nous vous libérerons.
- Libérer ? Attendez, ça veut dire que...
- Kazumi, Selma, ligotez-la bien. C'est notre prisonnière, alors surveillez-la bien !

Les deux filles opinèrent du chef et, très contentes, s'exécutèrent. Faut pas oublier de préciser qu'elles prirent un malin plaisir à serrer très fort la corde. Une fois ceci fait, elles rejoignirent les deux hommes en vue d'une réunion. Kazumi explosa enfin :
- Non mais, c'était quoi ça que tu nous as fait Cluss ?! On a vraiment crut que tu allais la tuer c'te fille !
- C'te fille, non mais attends sale mana...

Selma revint.
- 'scusez-moi, oublié de la bâillonner
- On peut l'assommer aussi, au moins elle écoutera pas ce qu'on va dire
- Ouais, on peut dites, on peut ?!
- Plus tard
, répondit Nazariy.
Le morpheur, les sourcils froncés, observa un Cluss anxieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Mar 27 Mai - 13:28

Énervé était un euphémisme pour décrire ce qu'il ressentait.
Tout son corps, toute son expérience lui criait que la situation devenait boueuse et surtout que Cluss était beaucoup trop instable et impulsif.
Il était en train de se demander si il ne serait pas parti si il l'avait pu.
Quoique non. Il n'aurait pas laissé les événements dans un tel bazar et Selma et Kazumi avec ça sur les bras, il le savait bien ...
Enfin de toutes façons, pas la peine de penser à cette possibilité, il ne pouvait pas s'enfuir ...
D'ailleurs la situation était d'autant plus frustrante qu'il connaissait des personnes ayant la capacité de briser le sortilège aussi facilement que déchirer une feuille de papier mais ne pouvait pas les solliciter.
Bon il fallait qu'il arrête de penser à des solutions impossibles ...

Pour se calmer et trier un peu ses pensées, il ramassa les 2 anneaux que Selma avait laissé sur le sol, leur redonna la forme de sa veste avant de l'enfiler et enchaina une dizaine de transformations, grand gaillard, vieille femme aux airs d'institutrice, gamin poussiéreux, ect.
Il ne savait pas vraiment pourquoi ça l'apaisait, peut-être l'habitude du geste qui le rassurait ...
La première chose à faire était de parler à Cluss. Que ce genre de situation ne se reproduise plus.

Enfin déjà, il y avait une chose à faire avant de dire quoi que ce soit.
Il ne voulait surtout pas que la princesse écoute ce qu'ils diraient aussi s'approcha-t-il de cette dernière sous la forme d'un jeune noble à la queue de cheval blonde et au costume vert et or, s'excusa auprès de celle-ci pour ce qu'il allait faire puis posa une main de chaque côté de sa tête rousse. Une petite lueur noire auréola chacune d'elle quelques rapides instants avant de disparaître. Juste de quoi lui faire perdre connaissance.
Quoique Nazariy ne passa pas loin de la plonger dans le coma, il s'était reprit au dernier moment, ayant été surpris par le très peu de résistance psychique qu'elle pouvait avoir. Probablement du à la fatigue ...

Lorsqu'il se retourna vers ses compagnons, Kazumi et Selma le regardait d'un air boudeur.
- Quoi ? Qu'est-ce que j'ai fait ?
- Tu nous as dit de pas l'assomer et tu viens de le faire !
- Ah désolé.

A vrai dire, il ne se souvenait pas avoir parlé de ça, il avait du répondre à demi-mot sans faire attention.
- La prochaine fois ça sera votre tour, promis.
- J'espère bien ! Sinon c'est quoi qu'on assome pour la peine !

Le fait qu'assomer quelqu'un leur tienne tant à coeur inquiéta un peu Nazariy qui se rassit au milieu de l'assemblée générale sous la forme d'une jeune femme ayant l'allure d'une aventurière aux longues boucles vermillons.
- Cluss, je commence à sérieusement à douter sur votre fiabilité. En l'espace de peu de jours, cela fait beaucoup de tentatives de meurtres, beaucoup trop à mon goût. Je n'ai pas l'intention de vous faire la morale bêtement en vous parlant de la valeur de la vie ou du droit de donner la mort, j'ose espérer qu'on vous a déjà fait ce genre de discours ou que dans le cas contraire vous avez le minimum de bon sens pour vous poser quelques questions lorsque vous serrez la gorge d'une personne pendant de longues minutes.
La seule chose que je vous demanderais c'est qu'est-ce qui se passerait si je prenais la forme de Sen-Ogise et que je répétais ce qui vous a mit hors de vous ?


Pour appuyer sa déclaration, Nazariy reprit son apparence originelle et sonda Cluss du regard. L'elfe semblait hésiter à répondre et finit par baisser la tête. Pour cacher quel sentiment, à vrai dire, le morpheur n'arrivait pas à deviner. Il avait du mal à le cerner et ne posait pas cette question pour confirmer un doute mais vraiment pour apprendre à le connaitre.
Il était prêt à faire cette expérience mais si le résultat était le pire qui puisse être, c'est-à-dire si ils en venaient aux mains, le solution serait lourde à prendre : comme Cluss n'avait pas le pouvoir permettant de le tuer - ou bien si il l'avait et savait le cacher, il aurait pu dénouer ce sort stupide donc cette hypothèse paraissait peu probable - Nazariy devrait trouver un moyen, par perte de connaissance ou autre chose. Sonder son esprit restait possible ou alors effacer sa mé ... non. Non, même pas la peine d'y penser, il considérait la seule fois où il avait voulu effacer la mémoire de quelqu'un comme la plus grosse erreur de sa vie, pas la peine d'ajouter un désastre à la liste.

Après ce long silence dans lequel Nazariy affinait ses pensées, Cluss semblait avoir réfléchi et ouvrit la bouche pour répondre mais le morpheur le coupa dans un sourire amical, presque mélancolique.
- Réfléchissez bien à la réponse et donnez-la moi plus tard. Pour le moment, le plus important est de savoir ce que nous pouvons faire avec la princesse. Si s'en est une bien sûr ...

Car le fait qu'une princesse puisse survivre aussi longtemps seule sans aucune escorte, sans être une quelque guerrière puisqu'elle était tellement gourde qu'elle tombait d'un arbre par peur d'un animal 20 fois plus petit qu'elle était impossible. Et puis ce décalage entre les 2 personnalités qu'elle avait montré successivement, cette naïveté candide et cet orgueil sournois ... Non vraiment, ça ne collait pas, c'était trop incompatible pour être un rôle ... Ou bien la princesse était schizophrène ou bien elle était manipulé par quelqu'un qui se servait de son corps quand bon lui semblait ...
Et si c'était une marionnette, cela expliquerait le fait qu'elle n'avait opposé aucune résistance à son sort et qu'elle ait pu survivre ainsi ...

- Baaah, le plus simple ça serait de la ramener et de toucher la prime non ? proposa Kazumi. Ou alors on la mange, ou alors on en fait notre esclave personnelle ! Ca serait cool d'avoir une victime non Sel' ?
- Hein ? Ah, oui, cool.

Selma paraissait presque éteinte, pas au bords des larmes mais mélancolique, comme si elle se souvenait de quelques chose de douloureux. C'était étonnant, voir inquiétant de la voir ainsi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Selma
Une seule solution.. MANIFESTATION !!
Une seule solution.. MANIFESTATION !!
avatar

Nombre de messages : 180
Age : 25
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Dim 8 Juin - 4:34

Le jeune fille avançait pensivement dans les bois ignorant tout ce qui se trouvait autour d’elle. Kazumi, inquiète de ne pas voir son amie se réjouir à l’idée d’avoir une esclave, s’avança vers Selma et lui donna un « petit » coup dans l’épaule comme pour la sortir de ses pensées :

- Hey ça va ?!
- Euh oui oui…

Kazumi s’apprêtait à lui proposer une collection d’horreurs à faire subir à la princesse mais cette dernière remarqua des larmes se former dans le regard de Selma.

- Elle a eu tort de partir, elle se rend pas compte que si elle se dépêche pas de rentrer chez elle, elle pourra plus y revenir…

Etonnée du discours que tenait sa camarade, notre pochtronne nationale eu pour réponse de grands yeux étonnés.

- Laisse tomber, murmura Selma dans un soupir.
- Nan dit moi, dit moi, dit moiii ! insistait la jeune fille.

Son hésitation laissé un silence de quelques secondes.

- Nan je, euh … je connaissais quelqu’un pareil, qui était partie de son pays et qui a jamais pu revenir parce que son père était roi et il l’a renié.
- Ah bon ?? Dans quel pays ?
- Ah euh, c’est loin d’ici, je pense pas que tu connais, mais de ce que je sais, après il était malheureux, il était seul et il pouvait pas se débrouiller, et personne sais ce qu’il est devenu …
- Bah tu sais ya plein de gens qui glandent tout seul sur les routes !
relativisait Kazu.
- Ouai, mais si elle peu éviter de vivre ça…


C’est dans un dernier soupir que Selma releva les yeux et pris quelques mètres d’avances sur le petit groupe.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Dim 15 Juin - 11:43

La soirée se passa dans une atmosphère étrange, tantôt tendue, tantôt silencieuse, surtout de la part de l'elfe. La princesse se réveilla un moment, pour se rendormir tout de suite après, les évenements de la journée l'ayant sans doute trop épuisé. Cluss essaya tant bien que mal de repousser l'heure du coucher en prenant le premier tour de garde, puis le suivant ; mais lorsque Nazariy insista pour qu'il aille se coucher, il n'eut pas d'autre choix.
Sa nuit fut très mouvementée, où des doigts l'accusaient et où une image de larmes de pierre le tourmentait. La voix de Nazariy enfin le réveilla à l'aube : "Qu'est-ce qui se passerait si je prenais la forme de Sen-Ogise et que je répétais ce qui vous a mit hors de vous ?" Il était en sueur et son visage semblait si fatigué. A cet instant, il aurait voulu s'allonger par terre et s'endormir, ne plus avoir le désir de se réveiller.
Evidemment, il ne pouvait pas. Il s'habilla donc, prépara un petit déjeuner, qui ne mangea pas. Le jeune archer sembla surpris un moment de la mine de Selma mais il ne savait pas quoi faire, et à vrai dire, ne savait même pas pourquoi elle était ainsi. Il la laissa donc dans son coin.

Leur marche se retrouvait ralenti par l'arrivée de Sen-Ogise qui pleurait souvent qu'elle avait mal auxc pieds et qu'elle voulait juste rentrer chez elle. Tout le groupe sentait les changements de caractère, ça en était effrayant : et là, serait-ce la fière princesse qui jouait la comédie pour tromper leur vigilance ? Etait-elle née comme ça, ou quelqu'un la contrôlait ? Dans le doute, Nazariy indiqua à tout le monde de ne rien dire d'important en sa présence. Ils marchaient donc à deux à l'heure, et en silence pour la plupart du chemin, vu que Selma était toujours plongée dans son mutisme. Kazumi avait bien essayé de la refaire sourire en faisant la fofolle, mais ça n'avait pas marché. Heureusement, ils étaient plutôt proches d'un petit village, et même s'ils prirent toute l'après-midi pour y arriver au lieu d'une matinée, ils purent dormir à l'auberge le soir-même.
Les compagnons se réunirent dans la chambre des filles, plus spacieuse. La princesse avait été détaché pour ne pas attirer les soupçons, mais Kazu et Selma faisaient bien leur rôle de gardienne. Les joues de Sen-Ogise avaient de larges traits sales, à force d'avoir pleurer et regardait tout ce beau monde avec un air effrayé.
- S'il-vous-plait, voudriez-vous bien me lâcher ? Je...
- Tu connais le moyen d'ouvrir le pendentif, n'est-ce pas ?
- De... de quoi parlez-vous ?! Quel pendentif ? Je ne comprends plus rien, lâchez-moi !!
cria-t-elle en gigotant.
Cluss soupira. C'était l'autre princesse, pas celle qui savait. Il tendit la main, la retira soudainement, gêné par les regards trop appuyés de ses compagnons. Nazariy s'avanca et se pencha sur la jeune fille. Il sourit gentiment.
- Excusez-moi, nous voudrions parler à l'autre Sen-Ogise.
- Pardon ?

Elle semblait calme tout d'un coup.
- Nous ne vous voulons aucun mal, nous voulons juste parler à l'autre vous. C'est très important.
- Je.. je ne vois pas de quoi vous voulez parler, pas du tout !!
fit-elle, paniquée.
Mauvaise menteuse.
La main de l'elfe alla de sa poche au devant des yeux de la fille. Le pendentif se balançait doucement, scintillant à la lueur des lampes.
- Ton maître le veut, je me trompe ? dit Cluss.
- Pfff, je n'ai aucun maître. Même pas cette stupide pleurnicheuse qui fait partie de moi, siffla Sen-Ogise. L'autre, celle qui savait.
Cluss sourit. Bien, ça devenait intéressant. Il approcha le pendentif, les yeux de la princesse ne quittait aucune des oscillations de ce dernier.
- Comment l'ouvre-t-on ? insista l'elfe.
- Aucune idée.
- Tu veux me faire croire qu'une fille aussi rusée que toi et aussi fière ne connait pas et ne veut pas savoir tous les secrets de son royaume ? Si ce n'est plus...
- Si je veux avoir des compliments, je m'achète une paysanne pour ça.

Commence à être agaçante celle-là.
- Faisons un marché.
- Ah ! Voilà qui me plait mieux. Que proposes-tu, jeune seigneur ?

Un couteau se retrouva sous sa gorge. Mais Sen-Ogise sentait que l'archer était maître de lui. Enervé, mais contrôlé.
- Tu m'aides à ouvrir le pendentif, et je te donne un trésor de mon peuple.
- C'est-à-dire ?
- L'Orhjem

Sa voix était solennelle et grave. Il déglutit. Son allure reflétait son respect. Mais les autres ne voyaient pas trop de quoi il parlait.
- Euh.... l'or-quoi ? demanda Kazumi.
- Effectivement, jamais entendu parler confirma Nazariy.
- Qu'est-ce que c'est que ce truc ?
- On voit bien les gens du peuple
, soupira la princesse.
- Oh, toi, je vais plus que t'assommer si tu continues !!
- En tout cas, continua Sen-Ogise comme si de rien n'était, ce que peut procurer le pendentif est plus avantageux que ce vieux vase.
- Les familles royales ne connaissent que le rôle officiel du vase. Nous préférons cacher sa véritable utilité.

Une lueur intéressée apparut dans son regard.
- Ce vase est en réalité à l'origine de notre longévité.
Un silence suivit la déclaration de l'elfe. Il était si grave et sérieux qui personne, ni même la princesse, contesta ses dires.
- En effet, c'est beaucoup plus intéressant... Mais c'est un objet précieux, comment arriveras-tu à te le procurer ?
- Je me débrouillerais, tu n'as pas besoin de savoir les détails.

Son interlocutrice fit une moue satisfaite.
- Et quelle est la garantie que tu rempliras la part du marché ?
Souple et rapide, digne de son espèce, la bouche de Cluss se glissa jusqu'à son oreille. Il chuchota quelque chose, des paroles prononcées très vites. L'énorme sourire de Sen-Ogise confirma sa réponse.
- Marché conclu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Dim 22 Juin - 13:54

Selma, sûrement agacée par toutes ces intrigues auxquelles elle ne comprenait pas grand chose, coupa court à la conversation en baillant de façon très peu discrète.
- Vous voudriez pas partir maintenant, je suis vraiment fatiguée, entre l'entrainement et la rencontre avec notre esclave, c'est trop dur de pas dormir
- Mais, mais, mais on a pas encore mangé !
S'indigna Kazumi
- Oh mais j'ai pas faim je suis trop fatiguée, j'ai mal au ventre tellement je suis fatiguée, regarde, j'ai les yeux qui se ferment tout seul même quand je veux les ouvrir tout grand
La démonstration de Selma faisant de gros yeux ronds fit rire Sen-Ogise, redevenue une petite princesse enfantine.
- Si je puis me permettre demoiselle Selma, il n'est pas judicieux de ne pas s'alimenter, surtout si nous devons marcher autant demain.
Tout le monde la regarda d'un air étonné. C'était vraiment bizarre ce doublement de personnalité. Si ils pouvaient en sorte qu'elle reste comme ça, tout serait beaucoup plus simple.
Selma était coincée car elle trouvait la proposition de la princesse mignonne – et séduisante car ne pas manger n'était pas son but – mais son excuse lui permettait d'être seule le plus vite possible.

***


Le dîner avait été amusant finalement : sous sa personnalité la plus naïve, Sen-Ogise était une jeune fille pleine de vie, toute heureuse de découvrir 'les plats du peuple' et elle avait finalement mangé une énorme quantité de nourriture pour finir complètement saoule à vouloir goûter toutes les boissons que Kazumi lui proposait.
La coucher dans le lit dans la chambre féminine n'avait donc pas posé de soucis et elle risquait pas de se réveiller de si tôt.
D'ailleurs, Selma s'était aussi bien nourrie ...
Tout mieux si elle allait bien, la voir sans vie et attristé faisait presque mal au coeur tant cela changeait de son comportement habituel.
Cette pensée surpris presque le morpheur. Comme quoi il commençait à s'attacher au petit groupe ... ce n'était pas forcement une bonne nouvelle mais pas une mauvaise non plus ...
Tiens et en y pensant, il avait oublié de demander à Cluss quels objectifs il avait pour le voyage car il avait beau leur avoir demandé il y a quelques jours de les accompagner pour son périple, l'elfe ne leur avait toujours pas précisé le lieu où ils se rendaient.
Pour trouver un mage, Nazariy ce serait rendu au Port Constante, l'endroit le plus connu pour les recherches en magie - c'était là qu'il avait apprit pour les origines de sa race - mais qui savait ce que Cluss pouvait avoir en tête sans lui poser la question.
La nuit ne portait pas vraiment conseil au morpheur mais c'était le meilleur moment de la journée pour mettre ses idées au clair.

Appuyé à la fenêtre de la chambre des garçons, il avait attendu que le souffle de son compagnon ralentisse et indique qu'il dorme pour ouvrir la porte et placer le petit vase contenant 3 fleurs violettes sur le pas de la porte, histoire que quelqu'un la ramène en passant.
Il avait remarqué ce petit détail dans la décoration dès qu'il était entré. Il ne supportait les fleurs et savait très bien qu'il ne réussirait pas à trouver le sommeil avec ce genre d'élément dans la pièce.
Si Cluss le remarquait, il n'aurait qu'à lui dire qu'il l'avait fait tomber malencontreusement ...
Et alors qu'il était sur le point de se recoucher, il avait cru entendre un son qu'il connaissait bien à l'extérieur, aussi était-il à l'affut de l'obscurité.
L'entendre une nouvelle fois confirmerait qu'il n'avait pas rêvé ...
Il fallut bien une dizaine de minutes pour ce qu'il avait prit pour un essai de l'instrument se transforme en petite mélodie. Elle avait du être distraite par autre chose ...

Nazariy monta sans aucune difficulté sur le toit en prenant d'une Ailée et aperçut, comme il s'y attendait, Turquoise en train de jouer de la musique avec son Cueilleur de Brume, petit instrument sphérique pour lequel le souffle faisait vibrer des cordes et les différentes notes étaient sélectionnés par la façon dont les cordes étaient pincées et la manière de souffler.
Il paraissait que c'était une instrument que seul les fées connaissaient et qu'aucune race n'avait réussi à en faire la version agrandie, chose que le morpheur confirmait, ayant tenté de le reproduire mais aucun sons n'était sorti du sien.
Elle s'arrêta de jouer dès qu'elle l'aperçut et rangea son instrument en prenant son envol.
Elle serait sûrement partie si Nazariy n'avait pas troquée la tenue traditionnelle des Ailés et ses cheveux blonds tressées pour son apparence habituelle.
Cela ne rassura pas la fée qui passa de fugitive à ébahi et ils restèrent à s'observer pendant de longues minutes.
Elle avait changé, elle était habillés de façon plus travaillées, plus proche des attirails compliqués des humains que des tenues naturelles des fées et elle avait coupé ses cheveux lui ayant donné son nom, auparavant si long qu'ils la dépassaient.
Il fut le premier à parler, disant dans un sourire doux comme si cela faisait quelques jours et non pas plusieurs années qu'ils ne s'étaient pas vu :
– Tu devrais porter de l'argent avec ta tenue et non pas de l'or, tu serais beaucoup douce de cette façon.
– Qu'est-ce que tu fais là ?
fit-elle froidement, ne semblant pas avoir entendu la remarque.
- Et bien, c'est une histoire assez compliqué, je t'aurais bien invité boire un verre pour un parler mais je ne peux pas vraiment me déplacer où je veux donc mieux vaut ...
- Je ne parle de ça crétin !coupa t-elle d'un ton dédaigneux. Pourquoi es-tu sur ce continent et comment es-tu toujours en vie ?
Nazariy eut un sourire énigmatique.
– Je pense que te répondre poserais des problèmes à beaucoup de personne.
– Cyanure est dans le coup ?
- Non ...
– il fit une pause, soupirant d'un air attristé - il ne sait même pas que je suis en vie. Félicitations tu es la première à le savoir.
La petite créature sembla réfléchir quelques instants.
– Si tu ne veux rien me dire pourquoi tu es venu me voir ? Te connaissant tu n'as pas fait ça sous l'impulsion, tu sais que ça ne va t'apporter que des ennuis si je répands la nouvelle.
- Non tu ne répèteras pas cette découverte parce que tu es sensée être en reconnaissance au lieu d'appeler les tiens et que tu sais comme moi que l'on ne peut pas mentir à Génèse. Quant à savoir pourquoi je suis là c'est parce que ... parce que je voudrais savoir pour Corolle.

Elle paraissait contrarié par sa déduction.
– Tu n'as pas changé, toujours aussi agaçant Luciole ... Corolle n'est plus ...
Turquoise s'interrompit soudain en constant qu'ils n'étaient plus seul.
Kazumi était derrière lui, sur le toit, ce qu'elle faisait là, il n'en savait rien, mais pour la deuxième fois dans la journée, l'idée d'effacer la mémoire lui traversa l'esprit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Kazumi
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Quelque part avec mon MP3 sur les oreilles en train d'écouter ♫ Maria Taylor - Hitched! ♪
Loisirs : Toshop ♥
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Jeu 2 Avr - 11:01

Vous l'attendiez tous ? =D
Le voila ! le post qui va ramenez le ROL à la vie \o/

_________

Kazumi regardait Le morpheur d'une façon pour le moins étrange au vue de la situation, au lieu de l'air surpris et curieux auquel il se serait attendut, c'était de l'énervement qui transparaissait sur sa figure.
- Dis-donc Nazariy, commença la jeune alcoolique d'un ton passablement énervé, est-ce que tu pourrais éviter de laisser trainer tes affaires partout s'il-te-plait ?
Nazariy restant muet, un air d'incompréhension totale sur le visage, Kazumi continua sur sa lancée.
- Parce que la prochaine fois que je passerais devant ta chambre, j'aimerais mieux éviter de m'étaler de tout mon long en manquant de peu de me fracturer le tibia et le péroné ! Tout ça à cause d'un maudit pot de fleur minable qu'un abrutit a laissé en plein milieu du chemin !
C'est sur ces mots que le morpheur compris enfin de quoi il s'agissait, Kazumi avait certainement du se prendre les pieds dans le vase contenant les fleurs violettes qu'il avait soustrait à la décoration de la chambre quelques minutes auparavant. Cependant, il s'inquiétait bien plus de ce que Kazumi avait bien pu entendre de la conversation avec Turquoise que des dommages potentiels qu'aurait pus subir ses os.
- Je suis désolé pour ça, je ferais attention la prochaine fois, mais tu n'étais pas obligé de me suivre sur le toit pour ...
- Je n'ai suivis personne ! J'ai entendu de la musique bizarre, alors j'ai voulu voir d'où ça venait. Mais sur le chemin j'ai rencontrer ton pot de fleur idiot ! Et quand j'ai enfin réussi à arriver sur le toit la musique était fini ! Et je ne saurais jamais d'où ça venait ;_____;
Kazumi ne semblait même pas avoir remarqué la présence de la fée, ni même prêté attention au fait que Nazariy était en train de discuter avec elle.
- Puisque c'est comme ça je vais retourner me coucher, Kazumi se retourna et commença a descendre du toit, quoique je peux allez faire un petit tour du côté du bar, continua-t-elle plus pour elle même que pour les autres. Puis le morpheur l'entendit pestiférer contre les vases en verre et le fleures violettes - qui avaient vraiment une horrible couleur - tandis qu'elle prenait la direction du bar, a presque 1h du matin.
Quand il n'entendit plus le bougonnement de la jeune fille, Nazariy se retourna vers Turquoise, mais cette dernière avait disparue, mise en fuite par l'autre alcoolique précoce.
Le morpheur décida donc de retourner se coucher, en espérant pouvoir trouver le sommeil rapidement, sans avoir a ressassé la conversation qu'il avait eu avec la fée.

__________

C'est pas mon meilleur post, ni le plus long, mais au moins, il débloque la situation !

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celestgirl.spaces.live.com/
Cluss
I'm so emo :B
I'm so emo :B
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 26
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Jeu 9 Avr - 13:45

Le matin se déroula comme les matins habituels sur la route à la seule différence prête que Cluss réveilla à l'aube Kazumi et Selma en renversant leurs lits au lieu de leur donner un coup de pied aux fesses. Aux cris de protestation et de colère des deux filles, Sen-Ogise se réveilla de suite et fut prêt en un rien de temps, excitée, au contraire de ces demoiselles qui, pour se venger, décidèrent de traîner des pieds pour se vêtir.... jusqu'à ce que Cluss menace de les habiller lui-même. Elles furent beaucoup plus coopératives à cet instant-là. Le petit-déjeuner avalé, le petit groupe sortit de l'auberge. Ils effectuèrent quelques emplettes avant de s'arrêter chez un forgeron. Tandis que Nazariy expliquait la forme de la future arme de Selma, Cluss marchandait sur le prix avec le partenaire du forgeron : ils n'avaient plus autant d'argent que ça et devaient garder autant qu'ils pouvaient se le permettre. Malheureusement, Cluss voulait avoir l'arme pour ce soir au plus tard car il avait l'intention de se remettre en route par la suite.
"C'va pas êt'possible M'sire, il faut'au moins plus d'24h à c'gars-là pour fair'vot' arme, surtout qu'el'est pas classique....
- Je peux augmenter le prix si vous voulez, mais je la veux pour ce soir au plus tard.
- J'vous dis qu'on peu'pas plus ! On fait t'jours des armes de qu'lité, ouais M'sire !"

Kazumi intervient alors, une grande chope de bière à la main. Elle poussa Cluss, les coudes dans ses côtes (histoire de se venger encore, discrètement) et lui glissa un "Laisse-moi faire".
"T'es sûr que t'peux pas ? C'rait prêt à t'donner b'coup t'sais ?
- Sûr, M'zlle.
- Hm... d'mage, l'avait l'int'tion aussi d'offrir un p'tit coup.. Bon Cluss, viens, on va voir ailleurs !
- Ooh, Kazu', tu sais aussi parler le forgerais ?!
remarqua Selma
- Je t'apprendrai si tu veux, c'est trop fastoche
- Attendez !"
Le forgeron les retint. Visiblement, le futur maître du monde sera celui ayant la plus grande fabrique d'alcool... Cluss fit la grimace à cette idée.
- C'ok. Mais, fau'm'donner un bon coup hein ?
- Marché conclu. Nous reviendrons en fin d'après-midi."


L'après-midi se passa rapidement : entre les nombreuses fois où ils se retrouvèrent les uns sur les autres parce qu'une certaine fille voulut essayer un bar, tandis qu'une autre entrait chez un bijoutier, un morpheur flânait et que le dernier discutait avec un nain collectionneur d'arcs et que la distance entre eux n'était maintenant plus permise ; les fois où Kazumi et Selma essayèrent de faire des mauvais coups à Cluss, que celui-ci arrivait à déjouer sans peine ; et enfin celles où Nazariy regardaient partout autour de lui comme s'il cherchait quelque chose et que les commerçants le confondirent avec un voleur à la recherche de son prochain larçin ; le nombre de fois où il devait rattraper Sen-Ogise parce qu'elle était émerveillée de tout, le groupe n'avait pas le temps de s'ennuyer et même les deux hommes se retrouvèrent épuisés à la fin de la journée. Au moment prévu, ils allèrent chercher l'arme. Elle était très belle : émoussée pour le moment, il n'y avait cependant aucun doute qu'elle ferait une arme extrêmement tranchante une fois affutée. Le poignet était décoré selon les souhaits de Selma et la line d'équilibre était parfaite. Selma avait les yeux qui brillaient, et même si elle ne disait rien, on sentait qu'elle l'aimait. Après avoir "emprunté" la bouteille de Kazumi (celle-ci gueula bien entendu) pour finir de payer le forgeron, les compagnons et la princesse, déguisée depuis qu'ils étaient sortis de l'auberge, partirent enfin.

Ils marchèrent très tard dans la soirée cette fois-ci, et Cluss faisait avancer tout le monde pratiquement au pas de course. Ce n'est seulement quand les trois filles s'écrasèrent au sol, les muscles des jambes douloureusement contractés et les talons plein d'ampoules rouges que Cluss consentit à s'arrêter. Nazariy soigna les pieds des filles avec une crème qu'il avait acheté (il avait prévu le coup, connaissant l'elfe) tandis que l'archer préparait le feu. Il n'avait pas besoin de chasser ce soir-là puisqu'ils avaient acheté quelques provisions dans la matinée. Ils mangèrent en silence puis épuisés, ils allèrent se coucher.
Encore une fois, réveil à l'aube, coup de pieds aux fesses et hop, c'était reparti !
Même Kazumi, ce matin-là, se disait qu'elle allait mourir à cause de ce tortionnaire.

~ ¤ ~


Ils continuèrent à ce rythme pendant trois jours entiers encore avant l'explosion.
"J'EN AI RAS LE CUL MAINTENANT !!!! hurla Kazumi, le visage rouge de colère, en sueur.
Elle s'étala par terre et cria qu'elle ne bougerait plus. La princesse avait susauté de surprise, et n'hésita pas à faire pareil que Kazumi. Elle n'avait jamais cru qu'elle allait marcher autant en si peu de temps, elle était une princesse, pas une roturière !
- Dis-nous au moins où on va merde ! On marche, on marche, on s'éclate les pieds et les muscles sans savoir notre destination. Tu nous gonfles à la fin ! On capte même pas pourquoi on doit aller aussi vite, tu nous fais coucher super tard car tu veux marcher le plus possible et tu nous réveilles à peine le soleil levé pour la même raison ! Tant que tu nous auras rien dit, je NE BOUGERAI PAS !
Selma acquiesça, trop assoiffée pour parler. Nazariy fit signe de se calmer à Kazumi et prit la parole, l'air sérieux :
-Elle a raison Cluss, je ne voulais rien vous demander, ni rien vous suggérer parce que je suis sûr que vous savez ce que vous faîtes mais il y a des limites à notre patience et à notre force. Alors, je voudrais bien savoir, outre notre destination, premièrement, ce que vous comptez faire de la princesse, elle n'est pas habituée à ce genre de choses, deuxièmement, qui était cet assassin tout simplement ce que vous avez en tête. Si vous ne nous faîtes pas confiance, nous ne nous pourrions pas vous aider. Nous vous demandons pas de tout nous raconter, mais seulement ce que vous estimez le minimum... Le minimum qu'on voudrait savoir aussi.
Il eut un long silence où l'elfe regardait l'horizon, tout à ses pensées. Il lâcha finalement un gros soupir, s'assit à côté de Kazumi pour lui prendre un de ses pieds et le masser. Evidemment, tout le monde le regarda avec d'énormes gros yeux, et on avait l'impression que ceux de Kazumi allaient tomber par terre. Il s'énerva :
- C'est pour me détendre ! Il faut que je me vide la tête, sinon je vais me torturer pour rien... Et je m'en veux un peu d'avoir laisser tes pieds dans cet état" chuchota-t-il.
Kazumi ne dit rien et décida de faire comme si de rien n'était. Le groupe s'assit. Cluss jeta un coup d'oeil à Sen-Ogise puis à Nazariy. Celui-ci comprit, s'excusa auprès d'elle avant de l'endormir. Cluss prit une grande inspiration. Sa main farfouilla dans sa poche pour sortir le fameux médaillon. Le silence devint pesant.
- Je vais d'abord répondre à la plus simple : notre destination. Nous allons... dans les mines naines, vers les montagnes.
Nazariy resta interdit. Qu'est-ce que... Mais Cluss continua.
- Vous vous souvenez du marché entre la princesse et moi ? Eh bien, ce sont dans les mines que se trouve le vase que j'ai mentionné. Mon objectif est d'ouvrir ce pendentif maudit. Seul moi peut le porter à présent car en rentrant en ma possession, celui qui me pourchasse savait que cet objet allait définitivement se lier à moi... en consommant mon âme.
Selma cria de surprise. Kazumi fronca les sourcils, grimaçante de dégoût. Elles se jetèrent un regard puis frissonnèrent : et dire qu'elles avaient touché à ce truc !
- Je dois l'ouvrir, pour me libérer évidemment, mais j'ai entendu que ce pendentif contenait un plan, ou une carte me dévoilant l'endroit de l'objet que je recherche le plus en ce monde depuis plus d'un an...."
Ses yeux se firent rêveurs, ses lèvres se scellèrent et ils surent qu'il ne dirait plus rien, plongé dans ses souvenirs et prisonnier du poids de son secret.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
C'est la fête au villaaaaaaaaaaage ♫♪
avatar

Nombre de messages : 192
Age : 25
Localisation : Quelque part avec mon MP3 sur les oreilles en train d'écouter ♫ Maria Taylor - Hitched! ♪
Loisirs : Toshop ♥
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Mer 20 Mai - 7:45

Bon c'est toujours pas très long, mais je sais pas quoi écrire d'autre >_<


Au bout d'un long moment de silence, pendant lequel chacun pesait les paroles de Cluss, Kazumi finit par prendre la parole,
- "C'est pas pour casser l'ambiance mais, ... J'ai faim.", sa déclaration fut aussitôt confirmer par le mécontentement qu'exprima son estomac, rejoins quasi immédiatement par celui de Selma.
Ils décidèrent donc, d'un commun accord, d'établir leur campement pour manger et passer la nuit non loin de là où ils s'étaient arrêtés. En effet, Kazumi avait eu la bonne idée de piquer sa crise près d'une petite falaise qui comportaient un renforcement assez grand pour pouvoir tous les abriter en cas de pluie, ce qui s'avéra être extrêmement utile lorsqu'au beau milieu de la nuit, un orage les réveilla tous en sursaut. Ils découvrirent donc, à leur dépends, que la jeune princesse, sous sa personnalité la plus infantile, avait une peur bleue de l'orage. C'est donc uniquement après plus d'une demi-heure d'acharnement, que nos compagnons réussir à l'extraire, non sans difficultés, du trou de souris dans lequel elle s'était terré et dont elle refusait catégoriquement de sortir tant que le tonner ne cesserait de gronder. Une fois qu'elle fut à la porter de Nazariy, celui-ci réussit à l'endormir et il purent tous retourner se coucher, jusqu'à ce que la pluie battante, qui tombait au dehors, ne finissent par ruisseler et s'infiltrer dans leur couchette de terre battue, transformer désormais en énorme tas de boue.
Au petit matin, tous leurs vêtements recouverts d'un épaisse couche de terre mouillée, fatigué par leur trois précédentes journées de marche et par leur manque de sommeil, Nazariy, Cluss, Selma, Kazumi et Sen-Ogise reprirent leur route sous un temps particulièrement pluvieux, qui avait le don d'user les nerfs déjà rudement mis à l'épreuve.
- "C'est quand qu'on arrive ?" demanda Sen-Ogise pour la 352ème fois depuis le début de la matinée, qui fut, malheureusement pour elle, celle de trop. Kazumi et Selma étaient au début très amusées de voir a quel point elle pouvait agacer les deux garçons - et tout particulièrement Cluss. Mais les deux jeunes filles finirent par comprendre qu'au bout d'un certain temps, cela finissait par être effectivement assez - et même franchement - agaçant, et, fatalement, la princesse se retrouva avec un bâillon dans la bouche et une bosse sur le crâne. Le reste de la journée se passa sans autre incident notoire, hormis la pluie qui ne cessait de tomber sans relâche d'un ciel qui ne semblait pas vouloir s'éclaircir.
Ce n'ai qu'au bout du troisième jour que la pluie cessa enfin de tomber et qu'ils arrivèrent dans un petit village. Même si Cluss préférait rester à l'écart de la civilisation, pour éviter toute confrontation inattendu avec des connaissances pas forcément bienveillantes, ils décidèrent tout de même d'aller faire un tour dans le bourg pour faire le plein de provisions - et de boisson pour Kazumi.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celestgirl.spaces.live.com/
Nazariy
Je suis à coté d'un con ↑
Je suis à coté d'un con ↑
avatar

Nombre de messages : 302
Age : 29
Localisation : Sous les étoiles
Date d'inscription : 08/11/2006

MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   Mar 26 Mai - 9:47

Cependant, faire le plein s'avéra beaucoup plus compliqué que prévu.
Car une fois que chacun avait les bras rempli de nourriture et était prêt à les payer, un grand problème se posa : à qui restait-il de l'argent ?
Chacun pensait que les autres en avaient encore mais ce n'était pas le cas …
Dans un coin du magasin, une réunion d'urgence se mit alors en place :
- C'est pas négociable, je peux pas tenir si j'ai pas au moins 4 bières moi !
- Mais pense un peu aux autres aussi !
- Parce que tu penses que t'es pas égoïste toi, à avoir acheté 7598647 flèches alors que t'en a déjà plein ?!
- C'est pas la même chose, après si tu préfères mourir fais le tout de suite ça posera moins de problème !
Et voilà, encore une fois la discussion tournait court entre Kazumi et Cluss, tandis que Sen Ogise regardait les protagonistes avec de grands yeux.
Nazariy lui jeta un coup d'oeil en se demandant si ils ne pourraient pas rendre la princesse qui vallait une certaine somme auprès des chasseurs de primes pour avoir un peu d'argent de poche. Quite à aller la chercher après …
Cependant, la discussion ne s'éternisa pas longtemps dans le magasin, personne ne fit d'achat sauf Selma, qui brisant le coeur à tout le monde en reposant les larmes aux yeux la petite peluche de marcassin qu'elle avait trouvé, eut droit à un cadeau de la part de Sen Ogise qui ne peut supporter de la voir si triste et céda une de ses bagues au vendeur, qui, bien qu'en piteux état, suffit.

En sortant, Selma était devenue la meilleure amie de Sen Ogise, lui faisait de gros bisous, heureuse comme tout avec sa petite peluche. Elle remarqua cependant qu'ils restaient plusieurs bagues à la princesse et que donc, il pourrait faire quelques achats supplémentaires.
- Peut-être mais … celle que j'ai utilisé à l'instant ne m'était pas très précieuse, elle était vieille et cassée et venait d'une tante dont je ne me souviens plus le nom. Alors que celles qui me restent viennent de ma grand-mère et mon petit frère. C'est pourquoi … j'aimerai les garder plus longtemps et essayer de ne les vendre qu'en cas de grande nécessite ^_^

Dommage, c'était encore une impasse donc … Et sans provisions, il serait difficile de continuer la route, surtout que les Mines Naines n'étaient pas connu pour être un lieu paradisiaque. Il faudrait, en plus de la nourriture et de l'eau, acheter des cordes, des onguents, voire une carte.

~¤~


Maintenant il allait falloir qu'elle annonce la nouvelle à son père …
C'était vraiment la pire semaine de sa vie !
De colère, Villa donna un coup de pied dans un caillou qui se vengea en rebondissant sur un mur pour atterrir sur sa jambe. Et voilà il manquait plus que ça !
D'abord, ça avait été la croix et la bannière pour trouver une équipe à coacher, et maintenant il était tous malade, soit disant parce qu'il ne supportait pas la nourriture d'ici et qu'elle était trop épicé !
Non mais n'importe quoi ! N'importe qui se ferait un honneur de participer au tournoi FUG de Roulgar.
Elle soupira. N'importe qui sauf eux …
Mais tout espoir n'était pas perdu, il lui suffisait de trouver une autre équipe d'ici demain …
La tâche serait ardue mais il ne fallait pas baisser les bras !

~¤~



Alors que le groupe était en train de chercher une solution devant le magasin et commençait à désesperer lorsqu'une jeune femme aux cheveux violines accourut vers eux :
- Eh vous là ! Vous voyagez ensemble ?
- Euh … oui.
- Ca vous dirait de gagner de l'argent ?
- Ouiiiii °0°
- Euh attends, attends, comment tu veux nous faire gagner de l'argent et pourquoi ?
Il fallait quand même se méfier, le dernière sort qu'on leur avait proposé s'était plutôt mal terminé.
- Le pourquoi n'est pas vraiment votre problème mais le comment est simple : en gagnant le fameux tournois FUG qui se déroule dans notre village tous les ans. Vous n'avez qu'à gagner par groupe de 5 les 3 épreuves successives de Force, d'Unité et de Grâce. Et accrochez-vous, la récompense pour le premier prix est de 15000 riyus !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.otaku-attitude.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ¤ Chapitre 2 (!!)   

Revenir en haut Aller en bas
 
¤ Chapitre 2 (!!)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spoil Bleach chapitre 274
» Bleach - Chapitre 322 BKT
» Bleach - Chapitre 423
» Chapitre 511
» One Piece Chapitre 535 :

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Roman On-line de Kaiga Manga Migoto :: Le Roman-
Sauter vers: